Accueil | Nouvelles | Diaspora | Célébration à Chicago du 7ème anniversaire du '' Mois des Peuples de la Caraïbe et de leurs Descendants aux Etat-Unis d’Amérique ''

Célébration à Chicago du 7ème anniversaire du '' Mois des Peuples de la Caraïbe et de leurs Descendants aux Etat-Unis d’Amérique ''

Taille de la police: Decrease font Enlarge font


A  l’occasion de la célébration du 7ème anniversaire du mois des peuples de la Caraïbe et de leurs descendants aux Etat-Unis d’Amérique, une cérémonie d’ouverture a eu lieu à  HARRY S.TRUMAN  COLLEGE, Chicago. Cette cérémonie organisée par l’Association des Caraïbéens  du Midwest des États-Unis d’Amérique (Caribean Association of Midwest America) (CAMA), réunissait des peuples venant de la Jamaïque, de Trinidad et Tobago, de Belize, d’Haïti, d’Antigua, de la République Dominicaine, pour ne citer que ces pays-là.

Parmi les officiels qui  étaient présents à ce programme, nous pouvions  remarquer le Consul Honoraire du Belize, Honorable Debbie SCHELL, le Juge Lionel JEAN BAPTISTE (d’origine haïtienne), le Directeur des Affaires Africaines et Responsable de la Commission des Relations Humaines à la Mairie de Chicago, M. Arnold  ROMEO(d’origine trinidadienne), le Deuxième Conseiller Municipal de la Mairie de la ville d’Evanston, M. Peter BRAITHEWAITE(d’origine  jamaïcaine). Le Consulat Général d’Haïti à Chicago a été représenté par le Vice-consul Spana DAVID et les Agents Consulaires  Ernst Pierre JEUNE et  François  BELIZAIRE.
               
Prenant la parole au nom du Consul Général d’Haïti à Chicago, M. Lesly CONDE, le Vice-Consul  David  a déclaré  qu’il est heureux d’être parmi des peuples avec qui les Haïtiens partagent des affinités autres que l’espace  géographique  en vue de célébrer l’identité et la fraternité. Ainsi a-t- il  poursuivi en disant que, le plus souvent, Haïti  n’est pas mentionné dans la liste des Nations de la Caraïbe à cause de la différence linguistique. Mais, nous, ‘’West Indiens’’, nous pouvons nous unir pour faire des choses extraordinaires, vu nos trajectoires, nos histoires et nos traditions qui sont similaires.
                 
Les noms  comme Wyclef Jean, Marcus Garvey, Bob Marley, Colin POWELL, pour ne citer que ceux-là, font notre fierté et nous encouragent à aller vers la perfection, a renchéri M. David.
                 
De son  coté le Juge Lionel  JEAN-BAPTISTE a invité les peuples de la Caraïbe à continuer à s’unir. Cette unité a commencé avec nos ancêtres venus de l’Afrique  qui avaient fait le serment de vivre libre ou de mourir. Ils ont choisi d’obéir à leurs dieux plutôt qu’au Dieu de l’Europe. Malgré la barrière linguistique qui existait entre eux, ils arrivaient non seulement à construire une langue commune et à briser leurs chaînes mais  aussi à aider d’autres peuples à travers le monde à devenir libres au même titre que nous.
                 
En plus des exploits accomplis par nos aïeux, des hommes comme  Frantz PHANON, Bob Marley, Aimer CESAIRE, Socly  CLAMACO, Jean Baptiste Pointe DuSABLE et autres ont  porté  haut  la bannière des peuples  caraïbéens. On a toujours du mal à reconnaitre que Jean Baptiste Pointe DuSABLE est un Caraïbéen en le faisant passer tantôt pour un Français tantôt pour un Canadien. Il fallait attendre 1965 pour admettre que DuSABLE est un Caaïbéen venu d’Haïti.  Aujourd’hui, nous devons nous  demander  est-ce que nous allons nous enorgueillir de la gloire  que ces gens nous ont léguée ou du moins, devons-nous aller plus loin en créant notre propre histoire afin que les générations à venir puissent parler de nous? Il les a, en outre, encouragé à bien vouloir s’organiser afin de se faire représenter à des postes électifs et politiques aux États-Unis.
                   
Il est à signaler que le Président des États-Unis, Barak OBAMA, n’est pas resté indifférent  face à cette fête. Dans une proclamation publiée  le 2 juin 2012, Obama eut à déclarer  que depuis des siècles, des individus et des familles  provenant de différents pays de la Caraïbe  viennent s’installer aux  États-Unis d’Amérique. Certains d’entre eux  y ont été amenés  indépendamment de leur volonté  à l’époque  du système esclavagiste. D’autres, au contraire, accompagnés de leurs enfants, avaient décidé  volontairement d’y immigrer…
                  
Par  ailleurs, il a affirmé que les  Américano-caraïbéens sont rencontrés  à tous les niveaux de notre  société, contribuant ainsi au développement  de nos arts et  de nos humanités,  aussi bien qu’à notre musique et notre littérature, supportant notre économie en tant qu’entrepreneurs dynamiques, faisant des découvertes en qualité de scientistes et d’ingénieurs, participant au changement politique et social, et défendant nos valeurs tant à l’intérieur qu’à l’extérieur en qualité de leaders dans notre Armée… 
                 
Notons que la fête  communément  appelée « Le mois de l’histoire des peuples de la Caraïbe et de leurs descendants » a vu le jour dans le calendrier américain en 2005, suite à une résolution adoptée à l’unanimité par la Chambre des Représentants des États-Unis sous l’égide de la Congresswoman  Barbara  LEE  en signe de reconnaissance à la contribution des peuples de la Caraïbe  et de leurs descendants dans le développement des États-Unis.


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0