Accueil | Nouvelles | Sante | Comment faire face au chikungunya ?

Comment faire face au chikungunya ?

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Carricature Chikungunya

Entre ce qu’il faut faire et ne pas faire, des spécialistes ont partagé leurs expériences et connaissances sur le chikungunya lors d’un débat scientifique enrichissant organisé par l’Association médicale haïtienne (AMH). Cette maladie qui sévit en Haïti depuis avril peut être évité et même éradiqué. Sauf qu’il faut être précautionneux.

 Un panel composé du Dr Christian Raccurt, du Dr Yves Lambert et du Dr Joceline B. Pierre-Louis, représentante du MSPP, est intervenu, jeudi, durant plus de deux heures, dans les locaux de l’Association médicale haïtienne, sur la nouvelle pathologie qui sévit en Haïti. Le chikungunya est transmis par le moustique du type aedes albopictus, a fait savoir  le Dr Christian Raccurt qui intervenait à ce débat sur l’épidémiologie de cette pathologie  et ses vecteurs. Il se manifeste par la fièvre et de fortes douleurs articulaires et des courbatures.

Pour éviter cette maladie, on n’a pas besoin de grand-chose, encore moins de grands moyens.  Selon le professeur d’infectiologie, la première action à mener si on veut détruire le moustique de type aedes  albopictus est « d’éviter d’accumuler autour de notre environnement toute sorte de récipients  pouvant conserver  l’eau.  Lorsqu’ils se remplissent, ils deviennent des gites pour la multiplication des aedes.»
«Remplissez les soucoupes des plantes avec du sable. Les canettes remplies d’eau, il faut les éliminer », a conseillé le Dr Raccurt précisant que seul ces derniers suffisent pour permettre  le développement de ce moustique », a-t-il indiqué en encourageant la population à consentir des efforts en vue d’éliminer tout ce qui peut favoriser la prolifération des moustiques.

A cet effet, le Dr Joceline B. Pierre-Louis, directrice de la promotion de santé et de l’environnement au MSPP, a expliqué que les autorités du MSPP ont pris des mesures pour contrecarrer la prolifération de l’aedes. Elle a indiqué qu’une soixantaine de gites, à travers l’aire métropolitaine, ont déjà été traités. Et le ministère vient de lancer une vaste campagne nationale de fumigation pour éradiquer la prolifération des moustiques porteurs des germes de maladies comme le chikungunya.  Dans le quartier de Jalousie à Pétion-Ville et dans la commune de Carrefour, cette campagne nationale vient d'être lancée .

Réagissant suite à l’intervention du Dr Pierre-Louis, plusieurs participants ont contesté ces mesures. Le Dr Nicolas a estimé que l’argent depensé pour la campagne de fumigation sera « inutile ». «  Elle croit qu’il serait préférable de former des jeunes en vue de sensibiliser les gens en effectuant des visites domiciliaires  autour de la maladie. Le Dr Raccurt a fait savoir que « l’aspersion n'a du sens que s’il est renouvelé au moins une fois par mois. »

A la question est-ce qu’une personne peut être infectée deux fois, le Dr Yves Lambert  a expliqué qu’ « une personne infectée du chikungunya est immunisée pour toute la vie. » L’organisme va élaborer des anticorps qui vont persister pendant des décennies et même jusqu'à la mort.

Dans la foulée, il a précisé qu’une femme enceinte ne peut pas transmettre le virus au fœtus. Cependant une femme arrivant  à son terme peut le transmettre.
Quant aux femmes qui allaitent leurs progénitures, le Dr Raccurt croit qu’il n’y a aucun moyen d’infecter l’enfant. Il exhorte les mères à continuer à nourrir leurs enfants avec le lait maternel.

Par ailleurs, il a indiqué qu’une personne infectée doit prendre le paracétamol ou l’acétaminophène. Si la fièvre dure il faut aller dans un centre de santé. 

Edrid St Juste Source: Le Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
3.50