Google+
Accueil | Nouvelles | Sante | Jubilé de six médecins à l'AMH

Jubilé de six médecins à l'AMH

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Ils exercent la médecine depuis cinquante ans. Ils représentent dans la profession l'âge d'or. Les médecins de la promotion de la Faculté de médecine de l'Université d'Etat d'Haïti de l'année 1963. Ces disciples d'Hippocrate, les Dr Emmanuel Arnoux, Eddy Guillaume, Nicole Magloire, Wilner Noël, Montilus Sincère Petit-Michel et Elie Joseph, ont été honorés le samedi 6 avril 2013 par l'Association médicale haïtienne (AMH).

Dans le contexte de la célébration des soixante-cinq ans de l'AMH, les médecins de la promotion de 1963 ont été honorés pour leurs loyaux services et aussi pour les vocations qu'ils ont inspirées à la jeunesse. Une célébration eucharistique et une animation culturelle ont donné un éclat solennel à la cérémonie qui a eu lieu au local de l'AMH.

« Cinquante ans de vie professionnelle, c'est aussi l'âge d'or. L'AMH vous honore à juste titre, médecins jubilaires de 1963, à la dimension de la valeur de ce précieux métal, car vous avez le mérite d'avoir eu ce long parcours professionnel empreint de grand respect, de sacrifices et de dignité », a déclaré la présidente de l'AMH, le Dr Ginette Rivière Lubin dans son discours de circonstance.

Aux yeux de la présidente de l'AMH, les jubilaires, ceux-là qui, un beau jour de l'année 63, avaient prononcé « le serment d'Hippocrate pour être admis au temple d'Esculape », représentent un témoignage vivant de la mission du médecin, gardien assermenté de la santé de l'humanité.

Palmarès des jubilaires

Au cours de cette célébration solennelle, l'ancienne présidente de l'AMH, le Dr Gretta L. Roy, a brossé un tableau de palmarès des jubilaires :

Le Dr Emmanuel Arnoux, originaire de l'Anse-à-Veau, figure dans la galerie des présidents de l'AMH. Il est, aux côtés des docteurs Claude Nazon et Claude Blanchard, l'un des pionniers de la néphrologie en Haïti, une spécialité médicale qui vise à diagnostiquer et à soigner les maladies des reins.

Retenons de sa longue carrière, quelques pans de son histoire : attaché au service de médecine interne de l'HUEH (1974-1994) ; chef de service de médecine interne de l'HUEH (1992-1994) ; vice-doyen FMP (1986-1989) ; membre de l'Association des spécialistes en médecine du Canada, il s'est surtout spécialisé en médecine interne dans la province de Québec.  A la fin de la cérémonie, l'ancien président de l'AMH a reçu de ses pairs une plaque d'honneur comme père fondateur du Collège haïtien de médecine interne.

Natif de Jérémie, le Dr Eddy Guillaume a rendu service à ses concitoyens, de juillet 1963 à juin 1965. Il a surtout exercé sa profession au Canada. On le retrouve de 1965 à 1966 à l'hôtel-Dieu de Sherbrooke au (Qc) Canada. A l'hôpital Bellechasse de Montréal, il sera attaché au département de médecine interne (1973 - 1978). Il a exercé la médecine générale de 1986 à 1992 à l'hôpital Louis H. Fontaine.

Le Dr Nicole Magloire est née à Pétion-Ville. Cette praticienne en médecine est membre fondateur de la clinique du Centre de promotion des femmes ouvrières (CPFO). Pendant 11 ans, elle a travaillé comme responsable de la clinique externe d'obstétrique et de gynécologie de l'hôpital St-François de Sales de 1989 à 2000. Farouche défenseur de l'émancipation de la femme haïtienne, elle prête encore ses services pour la formation sur la santé de la femme et les violences faites aux femmes en général. Ce médecin, qui s'est spécialisé en obstétrique gynécologie en France et au Canada, est aussi l'un des membres fondateurs de la Clinique médicale des Haïtiens à Montréal.

Né à Port-au-Prince, le Dr Wilner Noël a été directeur médical de la maternité Isaïe Jeanty après avoir été médecin de service attaché à cette institution (1982 - 1986). En 1967, il s'est rendu à Paris pour une formation d'une durée d'un an en obstétrique et gynécologie. Il a côtoyé le professeur Toyé Rosa à l'hôpital Beaujon. De retour en Haïti, il a ouvert sa clinique privée à la rue de l'Enterrement et s'est mis au service des déshérités du sort.

Originaire de Jacmel, le Dr Montilus Sincère Petit-Michel a travaillé pour la ville de New York au département de la Santé de 1978 jusqu'à sa retraite. Il a obtenu le diplôme de l'UEH en 1963 et a réalisé sa résidence hospitalière à Chancerelles. De 1966 à 1968, il était chef de service de la section obstétrique-gynécologique  à l'hôpital La Providence aux Gonaïves.

Natif de Port-au-Prince, le Dr Elie Joseph s'est spécialisé en ophtalmologie. Il a réalisé sa résidence à l'hôpital de l'UEH (1963 - 1966). L'année suivante, il a fait son internat à l'université Rochester. Les quatre années de résidence, il les a passées à l'université de Montréal, à Jewish general hospital et à l'université de Chicago aux Etats-Unis.

Accompagnés d'un membre de la famille ou d'un être cher, les médecins jubilaires ont eu une belle matinée ponctuée par une animation liturgique, culturelle et un buffet. Parmi leurs pairs réunis au local de l'AMH fleuri de bouquets, ils se sont réjouis tout en contemplant le chemin qu'ils ont parcouru pour arriver à cet âge d'or dans la profession.

Claude Bernard Cerant Le Nouvellistes

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0