-->
Accueil | Nouvelles | Sante | L'Hopital de l'Université d'Etat d'Haiti bientot privatisé

L'Hopital de l'Université d'Etat d'Haiti bientot privatisé

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Hopital de l universite d'etat d'Haiti

L’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH), le plus grand centre hospitalier du pays, sera bientôt dirigé par le secteur privé de concert avec l’État haïtien, selon une source généralement bien informée du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP).

Le vent d’une éventuelle privatisation de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti, communément appelé hôpital général, souffle très fort notamment au sein même de l’institution. Les chuchotements concernant ce sujet sont constatés dans presque tous les coins de l’hôpital. Certaines autres personnes en parlent même à gorge déployée.

Des employés avisés ont indiqué avoir entendu le directeur exécutif de l’institution, M. Maurice Fils Mainville dire, à travers des réunions avec le personnel de différents services de l’hôpital, que l’établissement va être bientôt privatisé.

« Un jour ou l’autre, peut-être dans trois ans encore. Même si ce n’est pas sous le règne du gouvernement actuel, l’HUEH sera privatisé comme il en avait été le cas pour la Téléco dont les rumeurs de la privation circulaient depuis 1986 », a déclaré un employé de l’hôpital qui citait son directeur Maurice Fils Mainville.

Un consortium !

Contactée ce vendredi au téléphone à cette fin, une source proche du ministère de la Santé publique a fait part d’une autre version. Selon cette source, il ne serait pas question de privatisation de l’HUEH. Cependant, rapporte-t-elle, le MSPP s’achemine plutôt vers ce qu’on appelle un consortium devant déboucher sur un système de gestion public/privé de l’institution.

À cet effet, informe-t-elle, le ministère a lancé récemment un appel d’offres à l’intention des firmes internationales dans le cadre de ce partenariat visant un Conseil de gestion public/privé de l'hôpital. Des étrangers feraient bien partie de ce secteur privé recherché.

« Il est fort possible à ce qu’il ait des étrangers qui viendront investir leurs capitaux dans ce secteur privé », pense-t-elle.

Néanmoins, a précisé notre source, cette démarche sera rendue possible au terme de la concrétisation du projet de reconstruction et de modernisation de l’hôpital, entrepris par les États haïtien, français et américain.

Dans cette perspective, une enveloppe de 80 millions de dollars (80 000 000) est prévue pour ces travaux qui débuteront sous peu, indique la source. D’après le contrat conclu entre les trois parties, Haïti doit contribuer à hauteur de 30 millions, la France et les États-Unis à hauteur de 25 millions chacun.

Qu’il soit privatisé ou pas, ce qui est certain, c’est que l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti pourrait certes, être encore moins accessible aux couches les plus vulnérables de la population, mais projettera peut-être une image d’un hôpital digne de son nom.


Alix Laroche

alix.l@hpnhaiti.com HPN

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
3.00