Accueil | Nouvelles | Sports | « Faire beaucoup avec très peu », Lamothe s’engage

« Faire beaucoup avec très peu », Lamothe s’engage

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Gouvernement d'Ouverture - Conseil des Ministres

Plus qu’un slogan, mais une obligation de résultats. C’est du moins ce qu’a laissé comprendre le Premier ministre, mercredi, au cours du 28e Conseil de gouvernement. Avec ce gouvernement d’ouverture, Laurent Lamothe veut faire beaucoup avec les moyens du bord. Son objectif : combattre l’extrême pauvreté et l’exclusion sociale. A-t-il les moyens de son ambition ? Cette question n’a même pas été posée.

 « Un gouvernement de combat contre la misère », c’est le tournant que veut prendre le Premier ministre avec ce gouvernement replâtré. « Penser et agir contre l’inégalité, l’exclusion sociale et la faim à travers des programmes sociaux concrets », a-t-il ordonné à ses ministres à ce 28e Conseil des ministres à la Primature au cours duquel Laurent Lamothe a présenté au grand public ses nouveaux ministres. Le changement qu’il veut opérer se trouve dans un document de 122 pages titré : « Plan d'Action pour l'Accélération de la Réduction de la Pauvreté (PAARP) ».

Le document qui s’appuie, selon les autorités, sur l’option préférentielle pour les plus vulnérables, contient huit objectifs : éliminer l’extrême pauvreté et la faim ; assurer l’éducation primaire pour tous ; promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ; réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans ; améliorer la santé maternelle, enrayer la progression du VIH/SIDA ; assurer un environnement durable et enfin mettre en place un partenariat mondial pour le développement. Le ministre de l’Energie a suggéré d’y ajouter l’accès à l’énergie pour la population.

Selon la ministre chargée de la Lutte contre l’extrême pauvreté, Marie Carmelle Rose Anne Auguste, le respect du droit économique, social et culturel est la base de la stratégie pour atteindre ces objectifs. Elle a souligné que tout un travail a été déjà fait par le gouvernement pour s'attaquer au problème de la pauvreté extrême, soulignant que l’équipe actuelle au pouvoir a hérité d’un pays en ruine.

Le plan repose sur cinq principes. D’abord, il y a l’intégralité qui vise à créer une synergie au sein de l’équipe gouvernementale. Ensuite, il y a l’équité, l’efficacité, la cohérence gouvernementale et la faisabilité des actions dans les différentes zones du pays. Le ministère de la Planification que dirige Laurent Lamothe est le coordonnateur de ce plan. Cependant, tous les autres ministères doivent s’impliquer dans sa mise en œuvre. 

M. Lamothe a indiqué que son équipe a la responsabilité de donner des résultats et chaque ministre, secrétaire d’Etat ou directeur général doit mettre la population au centre de ses actions qui auront comme boussole le plan de stratégie de lutte contre la pauvreté. « Vous devez donner le ton et faire les choses différemment. Aucun de vous n’est là pour s’enrichir. Vous êtes là pour le bénéfice de la population », a-t-il dit.

Selon le gouvernement, le PAARP ne sera pas possible sans « l’implication totale du secteur privé et le gouvernement s’emploiera à intensifier ses efforts pour créer un environnement propice à son expansion et à sa diversification. » Ce 28e Conseil de gouvernement, qui a duré plus de six heures, s'est déroulé autour du thème : « Stratégie gouvernementale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ».

Ce « plan de lutte contre la pauvreté extrême et l'exclusion sociale, ont affirmé les autorités, devra contribuer à changer radicalement les conditions de vie du peuple haïtien. Il aidera également à mettre définitivement le pays sur la voie du progrès et du développement durable. » Par le PAARP, le gouvernement entend aussi faciliter une meilleure harmonisation des actions de l’État haïtien et des organisations non-gouvernementales en faveur des plus nécessiteux.

« Suivant une approche intégrée qui encourage la participation citoyenne, le gouvernement entend valoriser le capital humain, faire la promotion du potentiel économique du pays et protéger l’environnement, a souligné la Primature. A cet effet, le programme national d'assistance sociale « Ede-Pèp », avec ses multiples composantes, sera au cœur de cette stratégie. »

Pour répondre aux critiques sur la composition du gouvernement d’ouverture, Laurent Lamothe a fait savoir que les nouveaux ministres et secrétaires d’Etat ont été choisis en fonction de leurs compétences. Il a souligné qu’aucun d’eux n’a été l’ami du président de la République ni du chef du gouvernement. « Notre objectif c’est d’avoir un gouvernement qui milite sur l’option préférentielle pour les pauvres », a-t-il dit.

Pratiquement rien n’a été dit sur le fonds qui sera alloué à ce plan ni sur la provenance des moyens dans un contexte où le pays fonctionne avec un budget reconduit qui n’avait pas prévu l’application d’un tel programme gouvernemental.

Robenso Geffrard source: Le Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0