Accueil | Nouvelles | Sports | Coupe du Monde 2014 | L'Allemagne plonge le Brésil dans le chaos

L'Allemagne plonge le Brésil dans le chaos

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

HUMILHAÇAO - Tranquillement, sans forcer, la Mannschaft en a passé sept à la Seleçao (7-1) en demi-finale de la Coupe du monde. Historique.

On sentait le Brésil fébrile depuis le début de "sa" Coupe du monde. De là à imaginer que la Seleçao sombre corps et bien en demi-finale face à l’Allemagne (1-7), il y avait un pas qu’aucun observateur ne s’était risqué à franchir. Et pourtant. La Mannschaft a atomisé son adversaire, en inscrivant cinq buts en 18 minutes aux Auriverde, totalement impuissants. Douloureux pour le pays hôte, mais tellement logique.

Celui qui n’était pas là… mais qui était là. Son ombre a plané sur toute la rencontre. Le grand absent, Neymar, était bien présent dans tous les esprits brésiliens. Et pas seulement. Ses coéquipiers ont tenu à rendre hommage, de plusieurs façons, à leur attaquant vedette, sérieusement blessé lors du quart de finale contre la Colombie. D’abord en arrivant au stade coiffés d’une casquette "ForçaNeymar" ("courage à Neymar"). Puis, lors de l’hymne auriverde, le gardien Julio Cesar et David Luiz, capitaine d’un soir en l’absence de Thiago Silva, ont brandi le maillot numéro 10 du joueur du FC Barcelone. Et l’attaque brésilienne a été d’une telle indigence que l’absence de Neymar en a été d’autant plus criante. Même si avec son meilleur joueur, il n’est pas dit que le Brésil aurait évité le naufrage.

Celle qui était là, mais n’était pas là. Thiago Silva suspendu, c’esttoute la défense brésilienne qui a semblé aux abonnés absents. Constamment prise en défaut, elle a failli sur tous les plans : sur le côté, avec une mention spéciale à Marcelo, au point de penalty, où David Luiz lui-même a sombré, et sur coup de pied arrêté. Et face à de solides Allemands, cela n’a pas pardonné : cinq buts encaissés en 18 minutes, de la 11e à la 29e. Et même quatre buts en six minutes, de la 23e à la 29e. En seconde période, l’Allemagne a géré son avance. Ce qui ne l’a pas empêché de marquer un sixième et un septième but avec encore une fois une facilité déconcertante, par Schürrle. Une humiliation totale !

Le Brésil sombre (7-1) face à l'Allemagne :

La cacahouète. S’il fallait n’en retenir qu’un, parmi les sept buts de l’Allemagne, ce serait le dernier. La passe de Müller est déjà pas mal, mais que dire de la demi-volée parfaite de Shürrle, parès une merveille de contrôle, juste sous la barre d’un Julio Cesar impuissant sur le coup. Magnifique !

Celui qui est entré dans l’histoire. Il n’a pas été forcément brillant, mais cette demi-finale à sens unique était l’occasion idéale pourMiroslav Klose d’entrer dans l’histoire. En inscrivant le deuxième but des siens, l’attaquant de la Mannschaft a planté son 16e but en phase finale de Coupe du monde. Il bat là le record détenu par un… Brésilien, Ronaldo, dont le compteur s’était arrêté à 15. Klose a même eu droit à l’ovation du public du stade de Belo Hortizonte lors de sa sortie à la 58e minute. Respect.


Celui qui a cristallisé la rancœur. C’est peu de dire que Fred, à la pointe de l’attaque brésilienne, avait déçu depuis le début de la compétition. Et il n’a pas plus existé face à l’Allemagne. Jusqu’alors indulgent, le public auriverde a craqué. Si bien qu’à chaque prise de balle de l’attaquant en deuxième période, des sifflets sont descendus des travées du stade de Belo Horizonte. Et c’est une bronca qui a salué sa sortie à la 69e minute. Dire qu’elle était méritée est un bel euphémisme.

L'Allemagne inflige une terrible humiliation au Brésil

Celui qui aurait mieux fait de s'abstenir. C'est sûr qu'en prendre sept, ça énerve. Alors quand David Luiz sort vainqueur d'un duel musclé avec l'Allemand Müller, son sang ne fait qu'un tour. Le défenseur brésilien pousse le ballon vers son adversaire et tente de lui envoyer dans les jambes d'une lourde frappe. Sauf que même ça, le futur joueur du PSG n'a pas réussi à le faire, en tapant à côté du ballon. Ou comment rajouter la honte à l'humiliation.

Et dire qu'il reste un match... Le Brésil s'en serait sans doute bien passé, mais sa Coupe du monde n'est pas vraiment terminée. La Seleçao devra disputer samedi prochain la petite finale, face au perdant de l'autre demi-finale opposant l'Argentine aux Pays-Bas. Cela va être très dur de se remotiver après une telle déroute.

Europefr



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0