Accueil | Opinion | Et si la montagne accoucherait les mêmes souris : M. Moise, M. Célestin, M. Jean Charles, Dre. Narcisse, M. Jean Baptiste ?

Et si la montagne accoucherait les mêmes souris : M. Moise, M. Célestin, M. Jean Charles, Dre. Narcisse, M. Jean Baptiste ?

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Ecrit & compilé par le docteur Harry-Hans François, Ph.D., N.D., DHA., CNC

« Il est certains esprits, disait Boileau, dont les sombres pensées sont d’un nuage épais, toujours embarrassées… Le jour de la raison ne le saurait percer… Avant donc d’écrire, apprenez à penser !... Selon que votre idée est plus ou moins obscure, l’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure » Et moi d’y ajouter : « selon que notre idée est plus ou moins obscure, consultez, consultez-la avec les sages et les experts de votre environnement social et intellectuel avant de la faire passer en action ou l’implanter car les conséquences peuvent être aussi différentes, tangentielles et même perpendiculaires à vos propres desiderata ». Ce-disant, j’ose formuler cette question au sujet des trouvailles de cette dite commission d’évaluation. La voici : « et si la montagne -- en ce sens, cette commission d’évaluation -- accoucherait les mêmes souris : M. Moise, M. Célestin, M. Jean Charles, Dr. Narcisse, M. Jean Baptiste ?

En Haïti et surtout à Port-au-Prince, au Cap-Haitien et à Port-de-Paix, les bruits ou les nouvelles circulent déjà dans les rues et sur certains medias que les trouvailles seraient rejetées par ces mêmes acteurs qui ont tiré les jambes de cet actuel gouvernement transitionnel lui inspirant à monter cette commission – quoique jugée non-mandatée et/ou non-bondée légalement et constitutionnellement par bon nombre d’experts en jurisprudence ici.

Cet argument, qu’il soit vrai ou faux, reste l’un des atouts ou toutes armes et munitions que les perdants ou mecontents de ces futures trouvailles, pourtant attendues impatiemment en date du 29 -31 mai prochain, vont essayer d’utiliser pour brouiller les choses au pays. Quelques sempiternels mercenaires ou manipulateurs peuvent aussi bien s’y mêler et même se pencher sur ce point, d’ailleurs très argumentaire, pour essayer de tourner les cartes à leurs propres avantages. Et on se rappelle du même coup que les lois électorales, conçues pour ces élections, ne prévoient pas la coexistence d’une autre institution de diktat dans les dynamiques ou démarches de ces élections. Par voies de conséquences, toute question de jurisprudence ou de juridiction est réservée seulement aux juges du CEP !

Et on doit se demander, et ceci sans ambages : « et si les souris accouchées de cette commission d’évaluation ne seraient ni approuvées par le CEP ni par certains acteurs qui ont poussé ce gouvernement à la mettre sur pieds » ? A cela, je me pose encore une autre question : « Enfin, quid du futur de ce deuxième tour de ces élections » ?

Sur ce, je vous partage ma prédiction. Et les voici : a) les trouvailles, si organisées sans fourberies et prédispositions, vont être les mêmes que les résultats qui ont été proclamés antérieurement, b) les courtiers anti-Moise, anti-Célestin auront à se faire preuve de civilité et de sagesse afin d’accepter et/ou de gérer la déduction de cette dite commission, c) il y aura quelques frappes d’estomac, quelques menaces ou incidences d’émeutes durant les jours qui s’ensuivront la publication officielle de ces trouvailles, d) la communauté internationale va chanter « ses bravos et compliments » à ce président transitionnel et, en même temps, lui promet de nous cracher les fonds nécessaires pour la poursuite du deuxième tour des élections, e) si les choses se gâtent et que le gouvernement n’arrive pas à calmer les esprits chauds et bruyants, un juge de la Cour de cassation en prendra la relève, peut-être pour une durée de temps infinie, et finalement f) l’effacement graduel de la scène politique haïtienne de quelques bavards, salopards et maitres-chanteurs. Si fait ainsi, ce sera aussi l’heure de commencer à erecter, et ceci en équipe, les premières de reconstruction de notre petit pays natal ! Mon opinion à moi aussi !

Opinion d'un internaute 

Les opinions exprimés n'engage que l'auteur et ne représentent pas nécessairement des positions de la RTVC



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
1.00