Google+
Accueil | Opinion | Patinons mes frères

Patinons mes frères

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Frantz Duval Rédacteur en chef du Nouvelliste

Haiti on ice est à nouveau reporté. Le spectacle de patinage artistique pharaonique est, pour la troisième fois, renvoyé. On ne sait pas quand, enfin, la glace sera assez solide pour permettre aux rêves et aux patineurs de s'exprimer, de prendre forme, de nous éblouir.
La quatrième fois sera-t-elle la bonne ?
Que manque-t-il vraiment au bonheur des organisateurs pour que le coup d'envoi du show soit donné ?
Il se dit que le spectacle a un budget conséquent. Que l'Etat a mis la main à la poche pour offrir « pour la première fois » une féerie sur glace à la population.
Le budget a-t-il été bouclé ?
La publicité était bien partie et l'opinion avait fini par s'y intéresser, semblait prête à accompagner l'aventure, à se rendre au rendez-vous.
Imaginez le terrain de football du stade Sylvio Cator transformé en patinoire. Des vielles gloires du patin sur glace exécutant des triples saltos arrières. Le public - dix ou vingt mille personnes, avec le stade on ne sait jamais comment comptabiliser l'assistance car tout dépend si on prend en compte ceux qui y sont entrés ou ceux qui ont payé leur place aux guichets- criant, de deux fois plus de poumons qu'il y a de spectateurs, sa joie et son éblouissement.
Dans un de ses « Goutte d'Oh » dont il a le secret, Raphaël Féquière rappelle dans cette édition du Nouvelliste que patiner a été pratiqué en Haïti pendant un certain temps. C'était même un rendez-vous pour les familles.
Les adeptes du patin avaient aussi leur temple dans les années 80 sur la route de l'aéroport.
Les mauvaises langues disent que le coût du spectacle Haiti on ice et la facture des trois reports pourraient doter le pays d'une piste de patinage. Pour un spectacle permanent.
Depuis qu'Haïti dispose d'une fédération de skis et que Rasta Picket fait slalomer nos couleurs sur les pistes des championnats, Haïti a le droit de mettre des rêves au chaud dans la glace et les sports de glisse.

 

Frantz Duval - Le Nouvelliste

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0