Accueil | Opinion | LE MONITEUR DU 10 AVRIL 2017 : Train de vie de l'ETAT

LE MONITEUR DU 10 AVRIL 2017 : Train de vie de l'ETAT

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Dans son édition du 10 avril 2017, le journal officiel du Gouvernement, LE MONITEUR, publie un arrêté présidentiel relatif au train de vie de l’État. C'est sûr qu'un tel arrêté va susciter un grand remous dans l'actualité. Les commentaires, à n'en pas douter, vont fuser de toutes parts. Les avis, également seront partagés: certains se poseront la question de savoir quelle mouche a piqué le nouveau chef d'Etat et l'aura porté à demander l'élaboration d'un arrêté d'allure aussi "irréaliste", extrêmement difficile dans son application. D'autres, au contraire, tout en applaudissant le bien fondé des mesures, mettront assurément, eux aussi, en question la possibilité de la mise en action des prescrits de cet arrêté, peu en accord avec le fonctionnement anormal et archaïque de la machine administrative d'Haiti si longtemps envahie par les effets dévastateurs de la mauvaise gouvernance guidée par les stratégies ravageuses de la corruption qui s'est institutionnalisée, qui s'est imposée à tous les niveaux de l'administration publique haïtienne. 

En effet, à lire cet arrêté au bas de laquelle la signature du Président est suivie de celles de son Premier Ministre et de ses ministres, étant donnée la mentalité de nos hommes au pouvoir, étant donnée aussi la routine de la "marche des choses" chez nous, l'on comprend aisément que ce ne sera pas facile de convaincre nos corrompus et leurs corrupteurs à se mettre au pas. Amener la couleuvre à l'école c’est bien aise mais la forcer à s'asseoir est une toute autre activité qui tient, à la limite, de l'impossible. La meilleure façon de sortir de la corruption est de n'y être pas entrer. Nos "crochus" qui ont passé toute une existence à voler, à évoluer dans la rapine, dans le racket, dans la concussion, auront bien du mal à se mettre dans le nouveau moule dans lequel monsieur Moïse souhaiterait les voir entrer, épouser. De toute évidence, le corset, sera nettement trop serré pour nos délinquants corrompus de l'œil jusqu'à l'orteil sans parler de leurs corrupteurs ayant le contrôle des moindres issus où l'action se passe. Comment, en effet, rendre applicable un tel arrêté qui prend en compte tous les points à corriger afin d'éviter le gaspillage et le vol des biens de l'Etat? Mais toujours est-il que, difficile ou pas, on doit le faire sinon Haïti n'ira nulle part. Cet arrêté, disent déjà les esprits négatifs, élaboré par des lunatiques est, certes, d'extrême rigueur, mais répond tout à fait à la nécessité de mettre de l'ordre, de nettoyer l'écurie dont la puanteur est trop prononcée. Si, dans de nombreux pays, ces mesures sont la règle pourquoi elles ne seraient pas applicables chez nous?

Il est temps et on doit s'accorder avec le Président MOÏSE sur la question que la corruption, le trafic de la drogue, le vol, le blanchiment d'argent doivent cesser d'être des modèles de vie pour notre jeunesse.

Me Maurice CELESTIN-NOEL LECHAPEAUTEUR

[email protected]



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
4.00