Accueil | Opinion | Un geste avilissant pour un parlementaire

Un geste avilissant pour un parlementaire

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Prenant la parole à l'occasion du deuxième anniversaire de la  prestation de serment de Michel Martelly au Champ de Mars, le député de Ouanaminthe, Luckner Noël, après avoir vanté les prouesses du président de la République dans sa circonscription, s'est mis à genoux pour exprimer son amour et sa fidélité au  chef de l'Etat. Jamais dans l'histoire de la Chambre des députés, qui s'apprête à fêter son bicentenaire de création en 2016, un tel geste n'a été posé. Né le 25 août 1956, Luckner Noël va rentrer dans l'histoire comme le député qui a accompli un geste indigne d'un parlementaire dont la mission est de contrôler l'action gouvernementale. Les législatures les plus serviles connues sous la présidence de François Duvalier ne contenaient pas dans leur rang une figure aussi révoltante pouvant produire un geste aussi  ignoble devant les caméras de télévision. Jeter un pont sur une rivière, construire une école dans une section communale, scolariser des enfants dans les zones les plus reculées du pays, électrifier une commune, réhabiliter 10 km de route, construire un dispensaire dans une localité inaccessible, désenclaver une zone urbaine sont considérés par les députés du bloc Parlementaires pour la stabilité et le progrès (PSP) comme des exploits de l'administration Martelly-Lamothe.
 
De l'avis de ces parlementaires qui ont pris la parole tour à tour, Michel Joseph Martelly est le premier chef d'Etat haïtien qui a oeuvré à la satisfaction des besoins primaires de la population haïtienne. Ayant défilé sur le podium comme en séance publique à la Chambre des députés, ces membres de la majorité présidentielle à la Chambre basse ont offert à la nation un spectacle inédit dans l'histoire de cette Assemblée législative qui a connu des personnalités  remarquables tant par leur discours que par leur représentation, leur engagement et leur dévouement pour l'instauration d'une Haïti digne de la geste des héros de l'indépendance qui ont su briser les chaînes de l'esclavage. http://radiotelevisioncaraibes.com

Ce faux pas de ce bloc parlementaire proche du président de la République va, sans nul doute, contribuer à renforcer les deux autres blocs minoritaires à la Chambre basse. Selon toute vraisemblance, l'allocation de 10 millions de gourdes, par commune, pour réaliser des projets, votés dans le budget de la République, serait le mobile de la soumission des parlementaires au président de la République. Une fois inscrite dans le budget, l'allocation devient une obligation du gouvernement envers toutes les communes. Le non-respect de  l'exécution de la loi de finances par le pouvoir exécutif a contraint certains parlementaires à accepter toutes formes de compromissions pour obtenir le décaissement des fonds. http://radiotelevisioncaraibes.com

 Le chef de file du PSP, Jacques Stevenson Timoléon, par qui le scandale est arrivé,  ne pouvait-il pas imaginer d'autres types de dialogue entre le chef de l'Etat et les parlementaires ?
 
A quand l'acte II de la comédie du bloc Parlementaire pour la stabilité et le progrès ?

Lemoine Bonneau - Le Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
1.00