Accueil | Opinion | 100 millions de gourdes/Sécurité:une tempête dans un grand verre d’eau

100 millions de gourdes/Sécurité:une tempête dans un grand verre d’eau

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

La lettre de sollicitation d’une valeur de 100 million de gourdes du Ministère de l’Intérieur au Ministère des Finances  pour la surveillance et le renseignement: une tempête dans un grand verre d’eau.

Cette lettre qui suscite un tollé sur les réseaux sociaux confirme tout bonnement que l’équipe du  Président Jovenel a décidé de suivre, en ce qui concerne la gestion de ce dossier, les traces des gouvernements qui ont dirigé le pays de 1986 à nos jours. 

On pourra juste reprocher au Président de n’avoir pas marqué ici la rupture vis-à-vis de l’ordre ancien, lui qui se voulait être un réformateur, un candidat du renouveau. Mais il n’y a pas donc lieu que ses adversaires politiques orchestrent toute cette tempête et surfent sur le dossier car ils auraient fait la même chose mais un peu plus discrètement sans doute.

Pour ceux qui ne sont pas familiers aux subtilités de gestion du budget de la République, il faut savoir que cette rubrique du budget dédiée aux renseignements et à la surveillance a toujours été répartie en 2 caisses noires pour lesquelles les  différents gouvernements responsables de sa gestion n’ont jamais trouvé nécessaire de fournir des justifications: l’une au Ministère de l’Intérieur et l’autre à la Primature. Vous aurez tout simplement  remarqué que le Ministère de l’Intérieur n’a rédigé qu’une simple lettre non soutenue par un programme ou un projet.

Naturellement, l’utilisation documentée de ces fonds pose problem par rapport aux exigencies de la gouvernance modern. Mais il ne faut pas se faire d’illusion: il n’y aura jamais de totale transparence sauf si on parle d’autre chose. Aux USA par exemple, vous n’allez pas trouver des rapports détaillés de justification des fonds de la CIA en public mais cette Agence fait l’objet de contrôle et d’enquêtes  parlementaires en cas de mauvaise utilisation de ces fonds dont les détails d’utilisation sont, en dehors du Président, uniquement connus de la Commission de Sécurité du Sénat et du Congrès des Etats-Unis.

Mais pour Haiti, tous les gouvernements ne se sont jamais donnés la peine d’établir des mécanismes sûrs et fiables de contrôle; ce qui donnne lieu souvent à des enrichissements personnnels illicites. Ce sont ces mécanismes qu’il faut préconiser pour un débat serein et apaisé sur la question et à l’heure où les citoyens et citoyennnes demanent des comptes et ne sont pas prêts à accepter n’importe quoi. Nous sommes à l’heure du numérique qui change beaucoup de chooses et les affaires de l’Etat haitien se règlent dans la rue, sur la place publique. Mais cela dit, le fait même qu’une telle lettre soit fuitée donne déjà une indication sur le caractère pas sérieux des gens, au niveau du Ministère de l’Intérieur  et du Ministère des Finances,  qui gerent ces questions et un bon coup de balai serait nécessaire. Mais “ Podyab” Haiti, dommage que la Fonction Publique Haitienne se soit trop Lavalassisée!

Joseph Ronald Toussaint



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0