-->
Accueil | Notes de Presse | POSITION DE LA FONDATION ZILE FACE À UNE CONJONCTURE TRÈS PRÉOCCUPANTE DES RELATIONS DOMINICO-HAITIENNES

POSITION DE LA FONDATION ZILE FACE À UNE CONJONCTURE TRÈS PRÉOCCUPANTE DES RELATIONS DOMINICO-HAITIENNES

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Dire la vérité est un acte de lucidité et d'amour. Il est impossible d'accéder à la vérité si nous mènent la peur ou la soif de pouvoir. Le vrai favorise l'amitié et le bien-être, surtout des plus pauvres. La promotion d'une pseudo-vérité blesse les autres; en cela la propagande politique peut être funeste. Les grands massacres et la misère de millions de personnes humaines sont souvent basés sur des mensonges émis comme des vérités .

La fausseté de l'existence d'un plan d'extermination du peuple dominicain par les immigrants haïtiens, massivement reproduite dans l’internet, reflète l'utilisation du mensonge afin de promouvoir la violence entre Dominicains et Haïtiens. À la manière d'Adolph Hitler contre les Juifs.


La pauvreté de la majorité des Haïtiens et des Dominicains est une conséquence de la violence exercée par ceux qui ont le pouvoir sur l'île et au-delà de nos rivages. Nous sommes deux peuples épuisés aux fins de bénéficier aux grands capitaux, lesquels pour atteindre leurs intérêts ne font que promouvoir la haine entre les deux peuples. Face à une telle agression, seules nous libèrent la vérité et la communication, la fraternité à laquelle nous sommes appelés en tant que fils  du même Dieu .


Dans le climat actuel des relations entre les deux pays, on ne peut banaliser une telle invention. Étape par étape, des signaux sont donnés qui éveillent des préoccupations profondes autour de la coexistence pacifique insulaire. Entre autres :


- Un sondage à la radio pour demander une attaque militaire dominicaine contre Haïti, soutenu par la majorité des auditeurs;
- L'activisme médiatique d’intellectuels connus pour leur rejet de la présence haïtienne;
- Une marche xénophobe réalisée dans la ville de Santiago avec l'approbation des officiels;
- La création de groupes pour recruter des adeptes dans les réseaux sociaux afin de promouvoir l’inimitié entre la République dominicaine et Haïti;
- La relance vigoureuse de certains directeurs et directrices d’opinion dans leurs positions radicales contre Haïti et les immigrants.

 

Face à cette situation , la Fondation Zile , pense qu’il est de son devoir d'attirer l'attention des dirigeants dominicains et haïtiens sur ​​l'urgence de parvenir à un accord sur la question migratoire, en vue d’aider à définir le rôle vital joué par la communauté haïtienne en République dominicaine, en tant que pays hôte, avec ses besoins de main d’œuvre et les limites de ses capacités d'accueil. Nous relançons la proposition d'un sommet sur ​​le dossier de la migration.


Aussi, en prenant en compte les niveaux de l'interdépendance entre les deux sociétés et l'importance de leurs échanges économiques, la Fondation Zile exhorte les chefs d'État de l'île, d’utiliser de façon active leur  leadership afin de mener les relations entre les deux nations, indépendantes et souveraines, sur des chemins de paix, de solidarité, de bon voisinage , de coexistence pacifique, de tolérance et de coopération.

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0