Accueil | Notes de Presse | Position de NAPSA sur la reprise du dialogue entre Haïti et République Dominicaine

Position de NAPSA sur la reprise du dialogue entre Haïti et République Dominicaine

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

De jeunes professionnels haïtiens vivant en Haïti et en République Dominicaine veulent un « dialogue franc » entre les deux pays

L’organisation « N’ap Sove Ayiti (NAPSA) », formée de jeunes professionnels haïtiens, salue la décision des présidents Michel Martelly et Danilo Medina de reprendre le dialogue pour aborder les différents problèmes affectant les deux pays. Nous invitons dorénavant les autorités à un dialogue franc et profond.

Formation et opérationnalisation de la haute Commission

En ce qui concerne la formation et l’opérationnalisation de la haute Commission mixte de 10 membres qui est prévue, NAPSA veut d’abord exhorter les deux gouvernements à ne pas reproduire l’expérience malheureuse de la Commission Mixte bilatérale qui, depuis sa création en 1996, a été pratiquement inopérante. Pendant ses 17 ans d’existence et même après une tentative de réactivation en 2011, elle n’a pas véritablement rempli ses fonctions.

NAPSA réclame que cette nouvelle Commission soit dynamique et pourvue d’un calendrier établi à court et à long termes. L’organisation exige que ladite commission soit formée de gens réputés honnêtes et compétents :

• Des gens honnêtes qui ne se laisseront manipuler ni par des manœuvres politiciennes ni par des commerçants contrebandiers qui s’opposent généralement à la régulation du commerce binational.

• Des personnes compétentes, c’est-à-dire des professionnels avisés et expérimentés qui, ayant participé à la production d’investigations et/ou de réflexions profondes, ont déjà prouvé une certaine maîtrise des relations haïtiano-dominicaines. Il faut souligner au passage que, dans la plupart des institutions dominicaines, sont établies des cellules spécialisées dans les relations haïtiano-dominicaines et formées de cadres compétents.

La Commission et l’arrêt TC/0168/13

Pour ce qui est de l’arrêt du Tribunal Constitutionnel, le gouvernement dominicain doit manifestement prouver sa volonté de respecter et de protéger le droit inaliénable des Dominicains et Dominicaines d’ascendance haïtienne. Vu la gravité de cette décision de la Cour Constitutionnelle dominicaine et le nombre des personnes qu’elle affecte, nous demandons qu’elle soit le premier sujet à aborder au sein de la Commission. Les problèmes migratoires ne doivent pas être confondus avec ceux qui découlent de l’arrêt du Tribunal Constitutionnel.

Commerce équitable et Droits humains

Quant aux relations commerciales, l’Etat haïtien doit exiger et travailler pour que les marchés binationaux fonctionnent de façon équitable. Par exemple, ils doivent avoir lieu des deux côtés de la frontière. Les autorités haïtiennes doivent prendre les mesures nécessaires pour diminuer, voire éliminer leur manque à gagner relatif aux recettes douanières.

La question des enfants des rues doit être aussi inscrite à l’agenda de cette nouvelle Commission. De nombreux enfants haïtiens, livrés à eux-mêmes et très souvent victimes de la traite d’êtres humains, quémandent dans les rues et avenues des grandes villes dominicaines (Santo Domingo et Santiago). Cette situation signale de manière éloquente la violation des droits humains de ces mineurs, lesquels nécessitent l’urgente protection des deux Etats.

NAPSA souhaite ses vœux de succès à la Commission, confiant qu’elle ne sera pas une Commission de plus mais plutôt un mécanisme binational efficace, compétent, sérieux et capable d’aborder dans la sérénité, avec intelligence et au-dessus de la mêlée cette impasse si difficile que traversent les rapports entre les deux pays.

NAPSA est une organisation de jeunes professionnels haïtiens œuvrant en Haïti et dans la diaspora ayant pour mission de travailler à la transformation d’Haïti tout en inculquant aux jeunes qu’ils sont les seuls à pouvoir réaliser cette tâche.

Cette note est signée par :

Davidson JOSEPH
Coordonnateur NAPSA – Santo Domingo

Edson LOUIDOR
Responsable de Communications NAPSA – Santo Domingo

Gulin BONHOMME
Coordonnateur NAPSA – Port-au-Prince

John PREDELUS
Délégué NAPSA – Port-au-Prince



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0