Accueil | Ranmase | Michelle Obas, peut-être la nouvelle cible de la répression politique

Michelle Obas, peut-être la nouvelle cible de la répression politique

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Elle est militante politique et proche de la FOPARC, cette organisation de base de Fanmi Lavalas dont les membres sont dans les rues depuis plus d`un an, à coté d`autres manifestants, pour réclamer la démission du président Martelly. Michelle Obas est intervenue par téléphone à Ranmase hier samedi pour révéler que des policiers sont arrivés au-delà de 18 hres chez elle (la limite constitutionnelle permise) pour tenter de procéder à son arrestation sous prétexte qu`ils détiendraient un mandat décerné par la justice à son encontre. A son absence, ces derniers s`en seraient pris à son frère et à d`autres membres de sa famille, s`indigne t-elle. Son avocat, Me Newton Louis-Juste, avouera par la suite et toujours par téléphone que ceci rentrerait dans le cadre du dossier instruit par le juge Sonel Jean François sur les militants Timothée Rony, Assad Volcy et Byron Odigé et qu`au fait, il ne s`agirait que des tractations du pouvoir pour nuire à ses opposants politiques puisque le juge instructeur n`avait délivré aucun mandat à l`encontre de la militante. ``Le mandat que j`avais vu concerne un dénommé Michel ainsi connu, sans aucun rapport avec Michelle Obas``.

Le Dr Turneb Delpe qui participait, lui aussi à cette émission Ranmase très spéciale et très ``courte`` (jusqu`à 11hres10 à cause de la Coupe du Monde) a dénoncé ce qu`il appelle une campagne de répression politique orchestrée  par l`Administration Martelly-Lamothe pour mâter la mobilisation populaire visant à ``déchouquer`` l`équipe au pouvoir. Mme Mie Denise Claude, fille de l`emblématique défunt Sylvio Claude conseille à Michelle Obas de ne pas vivre dans le maquis. ``Tu as la conscience tranquille, tu n`es pas un kidnappeur, tu n`es pas un dealer de drogue, tu n`as pas à fuir ta maison pour faire plaisir à ces hommes``, a dit Mme Claude rappelant qu`elle avait elle-même subi les affres de la dictature pour avoir fait la prison sous le règne des Duvalier. Sur l`affaire Cinal Bertrand-Martelly, l`intéressé, président de la commission Santé de la Chambre basse, a indiqué qu`il ne pouvait avoir d`autres réactions que celle, proportionnelle, selon lui, à l`attaque en règle dont il a été victime de la part du chef de l`État à cette cérémonie d`inauguration de l`hôpital de l`OFATMA aux Cayes.  Le Dr Delpé se souvient de la dernière sortie de Michel Martelly face au journaliste de Scoop Fm où il avait invité ce dernier à louer une chambre de maison pour vivre avec lui sur un seul lit. ``Je ne suis pas étonné de son attitude ni de son tempérament; il est lui, avec ses écarts de conduite et ses dérapages verbaux et ses propos grivois``. Turneb Delpé n`est non plus pas étonné devant les agissements du président du CSPJ qui a pris la responsabilité d`annuler un vote majoritaire et démocratique réalisé la veille pour changer un membre du CEP, conformément à l`entente obtenue entre l`Exécutif et le législatif. ``De toute façon, leurs démêlées ne me concernent pas car, au niveau du MOPOD, on avait déjà dit qu`il n`y avait rien à espérer de ce processus vicié au départ et qui est monté de toute pièce pour satisfaire les appétits démesurés du président Martelly; on peut seulement regretter que le président Desras Simon Dieuseul ait choisi de participer à ce vieux jeu en désignant Max Mathurin sans tenir compte de la position du groupe des six``. Marie Denise Claude et le député Cinal Bertrand qui partagent la position de l`ancien sénateur Delpé sur les dérives du pouvoir et ses intentions à peine voilées de nous conduire vers un dirigisme électoral ne sont toutefois pas d`avis que l`attitude de Desras soit si condamnable. ``Il est président d`une Assemblée, il ne peut pas toujours agir en fonction de ses convictions personnelles; il doit tenir compte de la tendance des groupes; ce n`est pas toujours facile``, a dit la dirigeante de l`INITE rejoignant Cinal Bertrand qui avait confié que le président Desras doit toujours essayer de nuancer pour ne pas perdre le contrôle de l`Institution qu`il dirige.  Me Osner Fevry, par téléphone, est intervenu pour s`en prendre à certains défenseurs du pouvoir (le Dr Heriveaux notamment et à des émissions antérieures) qui avaient tenté de le décrédibiliser pour ses positions défavorables à la démolition au centre-ville (tout au moins, la façon de procéder). Le dirigeant du CONACED a redit que l`opération se fait en dehors des normes et la loi de 1979.   



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
4.00