Accueil | Ranmase | Quand Caraibes FM et Friends of Haïti 2010 s’associent pour offrir un weekend électoral et haïtien à notre communauté de la Floride

Quand Caraibes FM et Friends of Haïti 2010 s’associent pour offrir un weekend électoral et haïtien à notre communauté de la Floride

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Moca Cafe - Ranmasé

C’est  un Moca Café rempli de compatriotes venus de tous les coins de la Floride et aussi du Monde qui a accueilli cette émission de Ranmase spéciale organisée en prélude au grand débat présidentiel qui devait avoir lieu le lendemain, toujours à Miami. Le modérateur habituel et présentateur du show (Jean-Monard Metellus) s’est associé au talentueux Evrard St-Amand, transfuge de Caraïbes et qui évolue depuis quelques années déjà à Vision Nouvelle (West Palm Beach) pour constituer un tandem de choc pour la conduite de ce débat qui avait débuté avec les mots de bienvenue de Edens Debbas et de Sœurette Michel de Friends Of Haïti, suivi de quelques mots de plusieurs fiertés haïtiennes de la diaspora comme un juge d’origine haïtienne dont on dit qu’il est le premier compatriote à être porté à un si un haut niveau de l’appareil judiciaire dans le North Miami et aussi du Dr Grégoire Eugene, leader du parti PSCH, ancien chroniqueur sportif à succès des années 70-80 et médecin émérite en Floride depuis plus de deux décennies. Me Peter H. Bernard, jeune et brillant juriste militant en diaspora et qui hésite encore à faire le saut en politique malgré une intention ‘’à peine voilée’’ qu’on peut lui prêter, un représentant local du RDNP et plusieurs autres figures connues de la diaspora s’étaient relayés au micro pour dire toute leur fierté de pouvoir accueillir ce grand évènement dans la communauté.

 Apres deux panels constitues presqu’essentiellement de ressources haïtiennes locales (Floride et le reste des Etats-Unis) arriva enfin la partie la plus attendue par le public qui n’avait pourtant montré aucun signe d’impatience. Desras Simon Dieuseul avec son franc-parler et ses flèches ‘’empoisonnées’’ à l’endroit de ce pouvoir dont il a dit publiquement souhaiter son départ avant le terme de son mandat (7 Février 2016), Steven Irvenson Benoit qui a retrouvé ses ailes du début de mandat (sénateur) pour s’en prendre au président Martelly qui a, selon lui, avili le pays et causé la faillite des principales institutions démocratiques du pays avaient gravi le podium, imités par Romel Pierre, chef de champagne de Eric Jean Baptiste, Mme Evelyne Dalmacy, épouse et chef de campagne du Dr Kesler Dalmacy, le Dr Turneb Delpé, chef de campagne de Samuel Madistin et Pierre Esperance du RNDDH. Sans round d’observation, l’ancien président de l’Assemblée Nationale a craché toute sa frustration de voir le pays dirigé  par des individus qui n’ont aucune notion de l’Etat et qui y ont instauré un pouvoir  jouissif dont la masse des déshérités est la plus grande perdante. Il ne croit pas dans les élections à venir mais dit combattre à l’intérieur du processus pour ou bien le dérayer (et permettre l’arrivée d’une équipe de transition), ou bien obliger des candidats à conviction démocratique et qui ont été très loin du régime pendant ces 4 années de faire bloc pour faire échouer le plan de l’international et du pouvoir consistant à faire élire, comme en 2010, un autre pantin au palais national. Desras Simon Dieuseul salue la démission de Me Néhémie Joseph et recommande aux conseillers d’en faire de même. 

Steven Benoit n’aime pas l’incertitude  entourant le processus électoral. Il est en pleine confusion, il ne sait pas s’il doit continuer à dépenser son argent et continuer à mener campagne sur le pays pendant que le scrutin du 25 Octobre n’est pas garanti. Il croit qu’avec une ou deux autres nouvelles démissions au CEP, le processus sera dévoyé et les élections pourraient être renvoyées aux calendes grecques. Le sénateur Benoit ne veut pas de la Transition mais croit que celle-ci pourrait être la seule issue à l’impasse actuelle. Il dénonce la délimitation pour la commune des Arcadins qui est en fait une stupidité de Martelly qui avait longtemps caressé l’idée d’avoir sa propre commune (Il y a fait construire un ranch de plusieurs millions de dollars). Desras dira lui-même que le président Martelly a été monnayé par des grands bourgeois propriétaires de plage dans la région pour le faire. Pierre Esperance a dit prendre note de la décision de Me Néhémie et invite le représentant de son secteur (Jacceus Joseph-droits humains) à faire sa propre évaluation de la situation pour voir s’il doit partir ou non. ‘’Il est le propre juge de sa conscience mais, il sait qu’il avait pour mandat de défendre les valeurs morales et démocratiques au sein du conseil ; nous l’avons désigné mais, il n’est pas notre représentant ; autrement dit, le secteur n’a pas autorité sur lui pour le porter à prendre une quelconque décision). Romel Pierre croit au contraire que le secteur des droits humains pourrait au besoin demander à l’intéressé de se retirer s’il croit que les droits du peuple sont bafoués à travers ses élections. Le chef de campagne de Eric Jean Baptiste dénonce lui aussi les failles du processus et les graves lacunes du premier tour des législatives mais, son candidat ne compte pas abandonner. Pareil constat chez le Dr Turned Delpe pour le MOPOD et Me Samuel Madistin. Il est revenu les avec les rapports d’observation des organismes haïtiens pour dire haut et fort qu’il n’y avait pas d’élections mais, reste très évasif sur le comportement que peut ou doit avoir son candidat pour la suite du processus. Mme Dalmacy n’avait pas le cœur à débattre de l’actualité ou commenter les failles ou non du processus ou encore la démission de Me Néhémie et l’impact de cette décision sur le reste du processus, elle voulait surtout vendre son mari, ce qui évidemment n’était pas l’objectif de l’émission.



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 712.432.7000 712.432.9945 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0