Accueil | Ranmase | Ranmasé-New York : La foule des grands jours pour la grande messe du samedi de Caraibes FM

Ranmasé-New York : La foule des grands jours pour la grande messe du samedi de Caraibes FM

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Ranmase du 20 Décembre 2014 - Vue de l'assistance (Photo par Moryl Gattereau)

 C`est dans une salle du Vault Restaurant de Long Island pleine à craquer que s`est déroulée l`émission du samedi 20 Décembre de Ranmase avec des invités venus de très loin pour l`évènement. Friends of Haïti 2010 et Tout Haïti n`ont pas fait dans la dentelle pour cette émission qui a marqué les esprits et qui restera sans doute et pour longtemps encore dans les mémoires. L`équipe venue d`Haïti  (Balakov notamment) renforcée par notre websmaster Moryl Gattereau s`est surpassée pour que tout soit prêt à temps et le PDG du Restaurant Rony Sylvain qui a offert l`espace gracieusement ont mis le modérateur (Jean Monard Métellus) dans les meilleures conditions pour offrir à la communauté haïtienne de New York et des environs un show à la dimension de la réputation du programme.

Un premier panel constitué des ressources locales avec des invites comme le Dr Kesler Dalmacy ou le professeur Herbert Joseph avaient présenté au public et au monde le problèmes confrontés par nos compatriotes de NY; et le premier s`est fait apôtre de la paix de la réconciliation pour demander aux ``belligérants`` en Haïti d`observer une trêve pour la noël et le Nouvel an, question de respecter la tradition et de permettre au peuple de souffler un peu à l`occasion de cette période particulièrement importante dans la vie des chrétiens au pays.  Le débat allait être chaud et même tendu par moment dans le second panel mais, toujours dans les limites de la cordialité et du respect de l`un envers l`autre (une civilité et un sentiment de vivre ensemble malgré les désaccords que Ranmase n`a pas connu depuis très longtemps). Desras Simon Dieuseul, le président du Sénat et de l`Assemblée Nationale était de la partie et a conseillé aux deux camps en conflit en Haïti de privilégier le dialogue et la négociation aux affrontements qui ne pourront rien apporter de bon. ``Je réalise que l`Opposition qui manifeste dans les rues n`est pas assez forte pour faire partir très vite le président Martelly et celui-ci ne peut lui non plus gouverner sans l`Opposition car, les derniers évènements l`ont fortement affaibli…alors, autant chercher l`entente et la concorde pour éviter le pire``, a dit un Desras Simon Dieuseul étonnement sage et modéré. Le sénateur Steven Benoit qui est lui aussi rentré d`Haïti pour l`émission a conseillé a Martelly de choisir au plus vite un premier ministre en accord avec les factions de l`Opposition avec lesquelles il est en discussion pour éviter que la crise ne prenne des tournures dramatiques. Steven Benoit s`est même risqué à indiquer que la rue pourrait se calmer si tout se fait vite et bien et Martelly pourra tranquillement terminer son mandat. Le député Jean Danton Léger dont c`était la fête ce jour du 20 Décembre (49 ans) avait ouvertement soutenu la candidature de Desras au poste de premier ministre arguant que dans la conjoncture actuelle, il est le seul à faire le ralliement entre le pouvoir et l`Opposition. Danton Léger croit aussi que le chef de l`État n`a plus l`autorité et la moralité pour choisir seul un premier ministre. L`Opposition devrait être en mesure de lui en imposer un. L`élu de Léogane est revenu avec sa phrase de la semaine dernière : si Maretelly croit pouvoir renvoyer cette législature au 2e lundi de Janvier 2015, il partira avec elle. L`écrivain Alain L. Hall qui avait opiné avant sur le centenaire à venir  de l`Occupation américaine en Haïti (Juillet 2015) s`est dit offusqué d`entendre des compatriotes parler de diaspora pour désigner des frères et sœurs vivants en dehors du pays. ``On vénère les héros comme Henri Christophe et tant d`autres qui avaient contribué à nous léguer cette terre et qui ont rédigé l`acte de l`Indépendance alors qu`ils sont nés à l`étranger alors qu`on continue à ostraciser les haïtiens du dehors``.
Claude Roumain, ex transfuge de Génération 2004 aujourd`hui à Fanmi Lavalas ne partage pas l`optimisme de Desras et de Steven Benoit, il encourage ses compatriotes à continuer la mobilisation pour forcer le régime à respecter les droits des compatriotes. L`économiste Leslie Péan va encore plus loin; il croit que ce régime tout droit sorti de la lignée des dirigeants de la trempe de Sténo Vincent (le plus grand vagabond que le pays ait produit, dixit Péan) doit s`en aller. Les bandits légaux ont pillé et avili ce pays, on ne peut rien faire avec et c`est d`ailleurs une honte pour cette génération d`avoir des dirigeants de ce type à la tête du pays. Sans être aussi critique, Jean Rony Monestime de la diaspora croit que nous avons accumulé des retards sérieux que nous risquons ne plus pouvoir rattraper. Yves Lafortune a lui-même fait la promotion d`une nouvelle classe d`hommes et de femmes pour ce pays. ``On est revenu à l`époque des répartimientos pour les postes dans l`Administration Publique sans définir au préalable le profil et les objectifs poursuivis``.
 
Un très grand salut à New York et cette chaleureuse communauté sans oublier Edens Debbas et sa femme, Patrick Morisseau Leroy et sa femme Magalie  qui nous ont accueillis royalement. Merci à l`équipe de Audio Now et Moryl Gattereau pour ces calendriers qui nous ont fait passer pour une vraie star (On a signé des autographes jusqu`à épuisement).



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
2.43