Accueil | Ranmase | Scrutin du 9 Aout : Plaidoyer de l’Opposition pour exclure les partis du pouvoir aux élections

Scrutin du 9 Aout : Plaidoyer de l’Opposition pour exclure les partis du pouvoir aux élections

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Legende : Jeannot Jean, Samuel Madistin, Edouard Paultre, Jean Hector Anacasis, Sauveur Pierre Etienne, Harry Clinton, Charles Henri Backer, Guychard Dore,Jean Monard Metellus

Sauveur Pierre Etienne (OPL), Samuel Madistin (MOPOD), Anacasis Jean Hector (LAPEH) et dans un degré moindre Charles Henri Baker (RESPE), Ing Harry Clinton (Renmen Ayiti) et Edouard Paultre (CONANE-Société Civile) se sont donnés de la voix pour condamner les graves violences survenues lors de la journée électorale de dimanche dernier et qui ont occasionné un véritable accroc à l’ordre démocratique. Le dirigeant de l’Organisation du Peuple en Lutte estime que le CEP doit s’armer de courage pour décider de l’exclusion de PHTK, Bouclier et AAA (Ayiti An Action) du reste du processus pour les violences et les bourrages d’urnes dont ils se sont rendus coupables. Me Madistin argumente que le CEP, ne serait-ce que pour rétablir sa crédibilité, devrait agir vite et bien en appliquant de manière scrupuleuse les dispositions du décret électoral, notamment celles prévoyant les sanctions à prendre à l’encontre des partis proches du pouvoir.

‘’Si le CEP avait convoqué le président Martelly pour les moyens de l’Etat qu’il avait mis à sa disposition pour supporter ses candidats en violation de la loi, on n’aurait probablement pas eu la scène macabre de Miragoane’’, a repris Sauveur Pierre Etienne. Edouard Paultre dont les structures (RNDDH-CNO-CONANE) avaient déployé plus d’un millier d’observateurs sur l’ensemble du territoire a relevé un nombre incalculable d’accrocs et de graves irrégularités et de fraudes qui avaient caractérisé le scrutin de dimanche dernier. M. Paultre insiste pour que le CEP, seul organisme souverain qui a la charge des élections, prenne au plus vite des sanctions appropriées à la dimension des désordres causés par les partis. ‘’Si des signaux clairs ne sont pas envoyés, le peuple qui avait déjà perdu la confiance dans ce processus va continuer à le fuir et le taux de participation va en s’amenuisant’’. Anacasis Jean Hector abonde dans le même sens pour préciser que sans ces sanctions pour les partis fauteurs de trouble, les présidentielles risquent de se dérouler dans une atmosphère de mépris et d’indifférence qui pourrait compromettre la légitimité du chef de l’Etat.

Charles Henri Baker qui a fait état d’un certain nombre de cas dont son parti était victime dans ce scrutin de la honte préconise la mise sur pied d’une commission d’évaluation de celui-ci avec la présence de plusieurs personnalités de poids de la société civile. Sauveur Pierre Etienne, Samuel Madistin, Edouard Paultre et Anacasis Jean Hector ne sont pas favorables à cette idée arguant que le CEP a la mission de faire les élections et qu’il doit en assumer les conséquences. ‘’On attend cette semaine que le CEP prend la décision qui s’impose à l’encontre des partis proches du pouvoir concernés’’, a encore dit le professeur Pierre Etienne. Doré Guichard, stratège politique du parti Bouclier s’est démêlé comme un beau diable pour contrecarrer les assauts répétés de l’opposition à cette émission. Il estime que l’opposition fait le travail pour son parti lorsqu’elle a choisi de faire de la publicité pendant toute la journée du scrutin pour Bouclier en l’accusant par-ci et par-là. ‘’Cette campagne de dénigrement systématique à l’encontre du parti a produit l’effet contraire puisque le peuple s’est déplacé en masse pour le voter’’, a dit Doré Guichard avec une pointe d’ironie. Ing Harry Clinton dénonce l’état d’inconscience collectif qui frappe cette population ou l’inadmissible devient possible. ‘’Comment une société qui se dit démocratique pourrait-elle jamais accepter ce que les autorités nous offrent comme étant une élection ; le peuple doit sortir de sa torpeur pour questionner les dirigeants’’, a dit l’ancien ministre Clinton, transfuge de Renmen Ayiti. Samuel Madistin a par ailleurs révélé que Jovenel Moyse, le candidat de PHTK bénéficie de la sécurité rapprochée des agents du palais national. ‘’Si ce fait se vérifie, on peut d’ores et déjà considérer que le parti présidentiel n’a désormais plus de candidat à la présidence’’, s’est étonné Sauveur Pierre qui ne jure que par l’exclusion du parti (PHTK) et ses alliés du processus.



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 712.432.7000 712.432.9945 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0