Accueil | Tele Caraibes 22 | Forum | La radiographie d’un désastre

La radiographie d’un désastre

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Yves Lafortune - Herold Toussaint - Jacques Yvon Pierre

Ce samedi 5 novembre, à la sortie de son 5e numéro, l’émission Forum animée par le journaliste Romel Pierre a changé de thématique : « 1986-2016, nos élites sont interpellées ». Les invités (Hérold Toussaint, Yves Lafortune et Jacques Yvon Pierre) se sont livrés à de véritables discussions, échanges, débats et réflexions (dialogue) sur l’évolution ou la régression (sociale, économique, politique, culturelle) de notre pays trente ans après s’être sorti des 29 ans de dictature héréditaire et d’autoritarisme.

En effet, trois intellectuels ayant en commun l’éducation (puisqu’ils enseignent au niveau supérieur ou y travaillent comme cadres ou fonctionnaires) s’interrogent sur la situation de déliquescence de l’Etat, sur le pourrissement sociétal, sur le « vide » institutionnel, où le pays semble se trouver il y a plus de trente ans. Ils questionnent le rôle, la fonction des élites économiques et intellectuelles selon qu’elles doivent contribuer au développement de leur pays, s’ériger en avant-garde, en modèles ou en lumière.

Yves Lafortune se veut plus tranchant, catégorique dans sa critique de l’état du pays trente ans après la dictature duvaliériste : c’est pour lui trente ans d’insalubrité, de crasse fabriquée par des forces obscures ; trente ans de vide, de gaspillage, de « répartimientos » (le pays devient donc un gâteau que les forces politiques et économiques se partagent). Le spécialiste des politiques publiques paraît indigné lorsqu’il évoque la «défaite de la pensée » et non, comme l’écrit Roger Gaillard, « la déroute de l’intelligence ». C’est un Yves Lafortune (à maintes reprises applaudi par le public surtout lors de ses flèches contre le vice-recteur Hérold Toussaint) qui persiste et signe dans son constat de l’absence de réflexion, de recherche et de politiques publiques dans divers domaines, dont la santé, l’éducation, la culture, l’environnement. Il est remonté contre l’élite intellectuelle qui, croit-il, se contente d’être des « suivistes» au lieu de se constituer en « modèles ». L’Etat haïtien n’a pas échappé à sa lecture critique des trente ans post-Duvalier. Il le qualifie de l’Etat-spectacle, s’inscrivant dans la logique de ce qu’il appelle du fonctionnariat dont il faut, selon lui, sortir.

Le sociologue Hérold Toussaint a questionné la position de l’élite dans l’espace social et sa capacité de l’influencer. Car, selon le professeur des universités, elle a une position d’autorité. Malheureusement, notre élite n’a pu jouer ce rôle ni cette fonction d’avant-garde. Le professeur critique son irresponsabilité et son mépris de l’autre.

Pour sa part, Jacques Yvon Pierre ne révèle pas seulement l’échec de l’Etat dans cette situation dégradante du pays depuis trente ans. Pour lui, c’est toute la société qui a échoué. Elle n’arrive pas à éviter, pour reprendre Romel Pierre (citant Leslie François Manigat) « cette catastrophe dans laquelle végète notre pays ». Le spécialiste en management des organisations éducatives y voit l’irresponsabilité des élites économiques et intellectuelles qui préfèrent s’inscrire dans la « logique de racket, s’allier aux trafiquants illicites et influencer l’espace politique, au lieu de travailler au développement du pays ». A l’en croire, le pays passe, durant ces trente dernières années, de la gouvernance précaire à la situation d’ingouvernabilité, où la corruption se généralise.  




Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

  • email Envoyer par email à un ami
  • print Version imprimable
  • Plain text Texte complet
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0