Accueil | Nouvelles | Sports | Un terrain de Polo dans la commune de Cotes-de-Fer

Un terrain de Polo dans la commune de Cotes-de-Fer

image

Associé au Ministère de la jeunesse, des sports et de l’action civique (Mjsac), le Ministère du tourisme et des industries créatives (Mtic), toujours sans loi organique, a, en perspective, d’implanter, un terrain de polo et un autre de golf dans la commune de Côtes-de-Fer [1] – d’où est originaire le président Joseph Michel Martelly -, dans le but d’attirer les amants de ces jeux d’élite et aristocratiques en Haïti, apprend AlterPresse.

« L’idée est de créer un terrain de polo en Haïti », dans la perspective d’attirer des investisseurs dans cette discipline, indique la titulaire du tourisme Stéphanie Balmir Villedrouin.

« Haïti sera le premier Polo Resort des Caraïbes, parce qu’il n’y a pas [encore] de concept avec attractions, avec hôtels dans les autres pays », ajoute la ministre.

Cette initiative est prise à la suite de la victoire d’une équipe de polo, emmenée par Claude Alix Bertrand (capitaine), originaire d’Haïti, dans le championnat mondial, déroulé à San Francisco (Etats-Unis d’Amérique), au mois de juillet 2014.

L’équipe de polo, qui portait les couleurs d’Haïti, a remporté le tournoi en battant une équipe d’Argentine en demi-finale, et en évinçant l’équipe américaine en finale.

Un tournoi, dans la discipline polo, que ne connaissent pas les Haïtiennes et Haïtiens, peut prendre entre 4 jours et une semaine et demie.

Bien que Claude Alix Bertrand ait joué, avant le tournoi de juillet 2014, avec les couleurs étasuniennes, cela ne l’a pas empêché de porter les couleurs nationales pour remporter cette compétition de polo, une discipline jusque-là méconnue du grand public en Haïti.

La formation d’une équipe nationale exige que le capitaine du pays ait pris naissance dans le pays représenté, les autres joueurs pouvant provenir d’autres pays, suivant la fédération internationale de Polo.

Ainsi, les autres joueurs, ayant formé cette équipe au nom d’Haïti, étaient-ils Akin Sotomi (ayant vu le jour au Nigéria), Francisco Pizaro (Espagne) et Peter Laughny (Etats-Unis d’Amérique).

« J’ai formé cette équipe dans la perspective de promouvoir Haïti. Nous sommes très fiers », fait savoir le champion (d’Haïti) en Polo, Claude Alix Bertrand.

Cela fait vingt ans (1994) que Claude Alix Bertrand n’était pas entré en Haïti.

Pourquoi Côtes-de-Fer pour un terrain de polo ?

« Nous travaillons sur un plan d’aménagement dans la zone de Côte-de-fer, depuis plus de deux ans. Nous allons commencer la phase d’implantation du projet. L’équipe de Claude Alix Bertrand voulait avoir une zone déjà étudiée, détenant un plan d’aménagement, dans lequel pourraient être implantés un terrain de polo et une chaîne d’hôtels. Ils ont pu visiter la zone, pour se rendre compte de la possibilité d’aménager la surface de polo sur un terrain approprié. Le résultat était positif », souligne Stéphanie Balmir Villedrouin, interrogée par AlterPresse.

Un plan d’aménagement dans la zone de Côtes-de-fer a été mis en place sur plus de trois mille hectares.

Vers l’horizon 2015, le projet de développement touristique à Côtes-de-Fer vise la construction d’un aéroport doté d’une piste de 2,400 mètres, d’un centre commercial, d’un terrain de golf de 18 trous et de mille chambres d’hôtels.

Le coût total de ce projet est estimé à 230 millions de dollars américains (US $ 1.00 = 46.00 gourdes ; 1 euro = 65.00 gourdes aujourd’hui).

Le polo est un sport d’élite absolue et aristocratique, exigeant beaucoup d’espace.

Le jeu polo se pratique à cheval. C’est un sport très rapide, qui se joue avec quatre joueurs dans chaque équipe, sur un terrain ayant quatre fois la taille d’un terrain de football (qui est de 7,266 m2, suivant la Fédération internationale des associations de football/ Fifa).

Pendant que les joueurs sont à cheval, ils vont se battre entre eux pour qu’ils prennent le ballon entre les mains de l’équipe adverse, en courant avec un instrument du nom de mallet, en forme d’une quille, pour frapper le ballon, jusqu’à ce qu’ils le placent dans le camp de l’équipe adverse, à l’instar d’une équipe de football.

« C’est un sport qui se joue au niveau de l’élite absolue et très aristocratique. Haïti a la chance d’avoir un champion et de remporter la compétition. C’est ce qu’on appelle du pain béni. C’est une chance qui passe une fois, chaque siècle », reconnaît le titulaire de la jeunesse et des sports, Himmler Rébu.

Le vendredi 5 septembre 2014, le joueur de polo Claude-Alix Bertrand a été nommé « Ambassadeur de bonne volonté » pour Haïti, dans les branches tourisme et sports pour Haïti. [jep kft rc apr 12/09/2014 13:10]
ALter Presse
[1] D’une superficie de 162.03 km2 , Côtes-de-Fer est une commune d’Haïti, faisant partie de l’arrondissement de Bainet (département du Sud-Est), à 51 km à l’ouest de Jacmel. D’une densité de 275 hab./km2, Elle, elle a une population de plus de 45,000 habitantes et habitants. Côtes-de-Fer se trouve à l’embouchure de la rivière des Côtes de Fer, qui forme la démarcation avec le département du Sud.