Accueil | Nouvelles | Culture | Le nouvel album de Nu Look pour une meilleure compétition

Le nouvel album de Nu Look pour une meilleure compétition

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Arly Lariviere

Qui va lentement, arrive sûrement, dit le proverbe. Mais celui qui va trop lentement se met toujours en tête que le temps va toujours jouer en sa faveur. Le rythme avec lequel bouge le marché du konpa dirèk aujourd’hui donne l’impression qu’on est en pleine période de couvre-feu. Les rues sont désertes depuis la fin du mois de mars 2016. Des groupes musicaux reprogramment la date de sortie  de leur album. Ne remarque- t-on pas que les compétiteurs retournent rapidement au studio d’enregistrement pour se mettre à l’abri du danger et s’assurer de la bonne qualité de leurs œuvres.  

Le maestro de Nu Look épouse le mutisme 

Il n’y a que les groupes Klass et Zenglen qui battent de l’aile avec leurs récents disques. Nu Look veut  laisser passer le vent avant de s’aventurer sur le chemin de la compétition. D’après une source digne de foi, le disque de Nu Look est prêt. Mais Arly Larivière, qui se veut toujours un perfectionniste, retarde la sortie de l’album.  Il se peut bien que ce soit de la pure fanfaronnade (dyòlè) des attachés, loyaux à Nu Look.  

Shedly Abraham, batteur très connu,  met encore son talent au service de Nu Look. Le batteur titulaire du groupe n’aura qu’à apprendre les musiques pour les jouer aux soirées dansantes et aux festivals. Il a toujours été ainsi. Certains reprochent ce mode de fonctionnement au maestro, mais cela se fait dans d’autres univers musicaux plus avancés. Si cela ne dérange pas le batteur officiel de cette formation musicale, pourquoi les fans des autres orchestres se plaignent-ils ? Tous les groupes musicaux haïtiens invitent des artistes d’autres orchestres à participer à la réalisation de leur album en studio. On ne doute pas des possibilités d’une bonne production musicale et de réédition du même exploit de Nu Look. L’habitude, dit-on, est une seconde nature.  

Le maestro de Nu Look envisage de nouvelles stratégies de promotion par rapport aux différents changements que connaît l’industrie musicale aujourd’hui. Auteur de l’article : Robert Noël. On voit qu’Arly utilise le plus puissant et complexe langage: le silence. La voix du silence résonne fort et fait peur aux concurrents. Car ils ne savent à quoi s’attendre. Le suspense continue jusqu’à nouvel ordre du maestro de Nu Look. Arly Larivière se montre très confiant et cela rejaillit sur ses collègues musiciens. Il fait l’état des lieux et agira au moment opportun. Il va certainement tester le terrain en mettant en circulation, au moins, une chanson démo que le public attend impatiemment.  

On doit se rappeler que le mois de mai c’est la période des réceptions de première communion, où tout est servi sans frais: gazeuses, rhum haïtien, musique variée,  plats créoles, soupe au giraumon, court- bouillon, gâteau, pâtés, etc. Les promoteurs vont certainement prendre un temps de répit, car ce sera la période de vache maigre pour les groupes musicaux. Seuls les promoteurs inexpérimentés peuvent rêver de succès en plein cœur de mai.  Nu Look a mis des bouchées doubles pour que son album soit sur le marché avant la fin de l’été. Arly s’assoit sur le projet musical qu’il préparait pour le groupe « 5 Lan » afin d’avoir amplement de temps pour s’adonner à l’élaboration du nouvel album de Nu Look. Il s’est peut-être dit : « charité bien ordonnée commence par soi-même ». Arly Larivière prépare un plan d’attaque du marché, qu’il n’a révélé à quiconque. Il épouse le mutisme.  

Nu Look pourra t-il changer la nature de la compétition?   

L’industrie du disque a changé et elle requiert une autre approche de promotion et de marketing. On constate que les disquaires disparaissent graduellement. Il faut donc trouver d’autres moyens de distribution et des méthodes de vente capables de faire la différence par rapport aux prix concurrentiels des produits déjà mis sur le marché. Les musiciens de Nu Look observent ce qui se passe et s’évertuent à offrir ce que les fans attendent d’eux. Arly Larivière donne l’impression de n’avoir pas auditionné les disques de ses compétiteurs. C’est une erreur grave et personne n’y croit. Quand on est en compétition, on doit savoir ce que font ses compétiteurs pour pouvoir s’orienter dans la bonne direction. 

Un bon disque ne suffit pas pour garantir le succès d’un orchestre aujourd’hui. Il faut qu’on mette en place un plan de promotion et de marketing capable de motiver les consommateurs de musique. Que de fois nous avons vu de bons disques abandonnés dans les oubliettes. Malgré l’excellente qualité de l’avant dernier disque de Nu Look, l’orchestre sombrait dans les nuages. Il était pris au labyrinthe et ne pouvait en sortir, après le départ de son chanteur d’alors. Il avait même fait choix d’un chanteur- à-l’essai.  

Arly aurait dû, depuis lors, se placer en première loge comme chanteur.  Il n’était pas trop sûr de lui-même en cette période de vache maigre. Il fonctionnait sous forte pression.  Aujourd’hui, il a atteint l’équilibre dont il avait besoin pour s’imposer comme tel. Cela est si vrai, qu’il ne tient plus les guidons des deux mains, « li lage de gidon ». Auteur de l’article : Robert Noël.  On note une grande stabilité au sein de Nu Look. « L’âge amène la raison ».  Arly devient ponctuel aux soirées dansantes qu’anime sa formation musicale. Les musiciens reçoivent leur salaire à temps. On voit qu’ils ne se plaignent plus. Seul le maestro continue à se plaindre à travers ses chansons sentimentales.  

Nu Look a vraiment regagné sa stabilité depuis qu’Arly Larivière a pris les responsabilités qu’exige le rôle de chanteur de konpa dur.  Il avait le dos au mur et n’avait pas autre choix. Chat échaudé craint l’eau froide. Il se trouvait dans l’obligation de s’accommoder avec les chansons à tempo accéléré (up-tempo songs). On remarque que les groupes d’aujourd’hui se versent surtout dans ce qu’ils appellent « compas-love », une forme qui tend à s’épuiser au premier cillement des paupières.  La raison est simple. Tous les orchestres embrassent une telle forme aujourd’hui. Ce qui, dans un avenir pas trop lointain, va causer la saturation du marché. Le zouk original reprend force et vigueur chez nos frères antillais et il se replace en bonne position à l’échelle internationale. Il serait mieux si les musiciens haïtiens innovent le compas en le rhabillant d’un autre costume, tout en conservant la rythmique traditionnelle.  

La musique doit respirer. Trop de « breaks » des batteurs. On doit épurer le konpa dirèk et ainsi enterrer le traditionnel « men m ti bagay la », « son lari a ». C’est ce qui cause la ressemblance musicale de la majorité des orchestres du monde konpa dirèk. En sus, le  slogan « leve de men n anlè » n’est pas une forme d’animation.  Il faut aussi que les guitaristes cessent d’exécuter des solos longs et encombrants. Ils doivent plutôt savoir quelle gamme utiliser en fonction de la tonalité et des accords d’une chanson. Il existe une étroite corrélation solo / gamme.  Auteur de l’article : Robert Noel.  Les modes musicaux sont aussi d’une importance capitale. Il ne faut pas confondre le mode avec la gamme, ni non plus avec l’échelle. La contribution d’André Dejean peut aider à l’innovation du konpa que joue Nu Look. On n’espère pas un disque de Nu Look à fort pourcentage de musique-love. On s’attend à une variété musicale capable de faire la différence entre Nu Look  et les autres. On est certain qu’avec son nouvel album, Nu Look va changer l’équation et revigorer la compétition.    

[email protected] 

 



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
2.00