Accueil | Nouvelles | Culture | Requiem pour Nemours Jean-Baptiste

Requiem pour Nemours Jean-Baptiste

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

À l’initiative de sa famille, de la Fondation Compas direct et de l’école de musique portant son nom, une messe de requiem a été chantée pour commémorer le 100e anniversaire de naissance de Nemours Jean-Baptiste. La cérémonie s’est déroulée en l’église Sainte-Bernadette de Martissant. Ecoliers, journalistes, personnalités politiques et simples citoyens ont rendu hommage au fondateur du compas, ce vendredi.

Si l’étoile n’avait pas été éteinte, un 18 mai 1985, elle aurait commémoré son centième anniversaire de naissance ce vendredi 2 février 2018. Qu’à cela ne tienne, l’illustre musicien Nemours Jean-Baptiste a eu droit à une messe de requiem pour commémorer sa mémoire. La cérémonie a eu lieu en l’église Sainte-Bernadette de Martissant, le patelin dans lequel il a passé une bonne partie de sa vie ; où il a vécu ses vieux jours ; avant de faire le grand voyage.

L’officiant de la cérémonie, le révérend père Horace Diddy, amant du compas, n’a pas manqué de souligner à l’encre forte la dimension de l’homme. « En nous léguant cet héritage, il a fait honneur à la nation. Ses œuvres lui conférent une immortalité dans le cœur des Haïtiens », affirme-t-il. Le religieux, égrenant plusieurs titres compas ayant jalonné l’évolution du compas direct, met le doigt sur la décadence de l’invention de Nemours. « De nos jours, il n’y a plus d’inspiration. Le dénigrement du corps de la femme a pris une place trop importante dans les sujets traités », déplore-t-il. Choix motivé par la facilité ? Ou simple adaptation aux exigences de la marchandisation de la culture ? Difficile d’expliquer ce déclin. L’absence des musiciens de la nouvelle génération dans la cérémonie n’a pas apporté de l’eau au moulin du débat lancé par le prélat. Nemours Jean-Baptiste Junior, de son côté, s’est alarmé de la dénaturation de l’œuvre léguée par son père.

La cérémonie a été certes orpheline des grands héritiers putatifs du maestro qui inventa le compas un 26 juillet 1955. En revanche, des élèves de l’Ecole nationale République du Pérou et de l’Ecole presbytérale Sainte-Bernadette de Martissant, des parents, des amis, des supporters et des personnalités du monde politique et médiatique ont payé de leur présence. Le député de Grand-Goâve, Jean Marcel Lumérant, a expliqué que sa présence à l’église était l’expression d’un retour d’ascenseur à l’illustre musicien. « C’est un ambassadeur. Son invention a permis de vendre une image positive d’Haïti », souligne-t-il, saluant l’initiative prise conjointement par la Fondation Compas direct, la famille du maestro et l’école de musique Nemours Jean-Baptiste pour marquer ce centenaire.

Après la cérémonie religieuse, un défilé a été organisé dans le quartier de Martissant. Les participants se sont arrêtés pendant quelques minutes devant la maison du maestro pour un « ochan ». Ils se sont ensuite rendus à l’école de musique Nemours Jean-Baptiste. Une exposition de photos, de partitions, d’instruments, de bribes de la riche carrière de l’homme a été offerte. L’initiative de l’école de musique a été prise par Jean Moïse Blanchard. Cette activité poursuit un double objectif selon lui. « Nous voulons pérenniser l’héritage de Nemours Jean-Baptiste. D'un autre côté, nous entendons endiguer la délinquance juvénile dans ce quartier réputé de non-droit. Chaque instrument de musique qu’on donne à un jeune est une invitation à renoncer à la violence », philosophe-t-il.

Les jeunes de l’école de musique ont interprété plusieurs compositions du fondateur, notamment Ti Carole. Ce pour le plaisir des mélomanes. Des danseurs aussi. Le fameux rythme à deux temps (1-2) continue de faire ses preuves. Rit la klè e li (still) pa anbwrouye. Bonne fête, maestro.

Jean Daniel Senat source le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0