Accueil | Nouvelles | Haiti | Récusation du BCEN rejetée, reprise de la vérification des PV, résultats reportés

Récusation du BCEN rejetée, reprise de la vérification des PV, résultats reportés

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

En moins de 12 heures hier mercredi, le Conseil électoral provisoire a pris trois décisions majeures sur l’avenir du processus électoral. Dans un premier temps, la bande à Léopold Berlanger rejette les demandes en récusation du BCEN formulées par les candidats à la présidence Jude Célestin, Moïse Jean-Charles et Maryse Narcisse. Ensuite, il annonce la poursuite de la vérification des procès-verbaux au Centre de tabulation des votes. Puis, il reporte la date de la publication des résultats définitifs de la présidentielle. Chacun en ce qui le concerne, le PHTK et les parties contestataires s’en prennent au CEP. 

Le Conseil électoral retrouve enfin son « unité » perdue depuis la publication des résultats préliminaires de la présidentielle le 28 novembre. D’une seule voix, après délibération, les neuf conseillers électoraux ont rejeté les demandes de récusation des cinq membres de la 3e composition du BCEN formulées par Jude Célestin, Moïse Jean-Charles et Maryse Narcisse. « 1. En la forme, le Conseil électoral accueille les demandes de récusation des candidats à la présidence Jude Célestin, Moïse Jean-Charles et Maryse Narcisse. 2. Sur le fond, rejette lesdites demandes pour cause de tardiveté et défaut de fondement… » 

Josette Jean Dorcély, Jean Simon St-Hubert, Agnès J. Joazéus, Jacky C. Pierre et Joseph Briel Latice sont donc maintenus au Bureau du contentieux électoral national (BCEN). Après cette décision, le Conseil électoral a invité le BCEN à poursuivre la vérification des procès-verbaux au Centre de tabulation des votes interrompue mardi soir à la suite des demandes de récusation des candidats contestataires. 

Peu avant six heures du soir hier mercredi, les juges électoraux se sont rendus au Centre de tabulation des votes. Après avoir ordonné au greffe de donner lecture de la décision du CEP et de l’ensemble des correspondances adressées au BCEN, la présidente du tribunal, la conseillère électorale Josette J. Drocély a déclaré : « Le processus de vérification des procès-verbaux comptabilisés et ceux mis à l’écart reprendra dès demain (jeudi) à 10 heures a.m. Car hier (mardi), nous avons déjà terminé avec le tirage au sort, il ne nous restait qu’à continuer avec la vérification. Merci ! » Il ne reste que 261 procès-verbaux à vérifier. 

Dans la même journée d’hier mercredi, le CEP a reporté la date de la publication des résultats de la présidentielle prévue ce jeudi 29 décembre au mardi 3 janvier 2017. « Ce report est justifié par une demande de vérification des parties contestataires et les différentes étapes du contentieux électoral », lit-on dans la note de presse du CEP qui porte la signature de Uder Antoine, directeur exécutif du CEP. 

M. Antoine a souligné, cependant, que les résultats des législatives complémentaires (députés et sénateurs), et ceux du tiers du Sénat seraient publiés progressivement à partir de ce jeudi 29 décembre. 

Les parties contestataires dénoncent la décision du CEP de rejeter leur demande de récusation 

« C’est une décision unilatérale de la part du CEP », a martelé le candidat à la présidence Moïse Jean-Charles. « Pitit Dessalines ne laissera pas que le prochain président du pays soit imposé par deux étrangers et une petite partie de l’élite économique. Il faut respecter le décret électoral et les votes de la population », a-t-il lancé. « Nous allons mener une bataille juridico-politique », a dit Moïse Jean-Charles, annonçant une mobilisation politique pour forcer le CEP à revenir sur sa décision. « Je veux rassurer la classe moyenne et les paysans qu’ils ne seront pas victimes de cette bataille. Nou pral troke kòn nou avèk CEP pou n fè yo tande larezon », a-t-il fulminé. 

Pour sa part, Me André Michel, l’un des avocats de Jude Célestin qui était hier au Centre de tabulation des votes, a indiqué que les contestataires maintenaient leur position. Selon lui, si le BCEN accepte de reprendre la vérification des procès-verbaux à partir du jeudi 22 décembre, les parties contestataires reviendront au CTV pour assister au processus de vérification. 

« Les juges électoraux doivent savoir que la récusation porte atteinte à leur respectabilité et à leur honorabilité », a-t-il dit, annonçant que les contestataires ne vont pas reconnaître le verdict du BCEN. 

Le PHTK qualifie de tract le report des résultats de la présidentielle 

Il était 9h30 du soir hier quand Rénald Lubérice, conseiller politique de Jovenel Moïse, a fait savoir au Nouvelliste que « le PHTK n'a pas été touché de ce report. Donc nous avons jusqu'à demain 29 décembre à 23h59 pour la publication des résultats du vote du peuple. » Ce soir, a-t-il ajouté, « ils nous ont écrit pour nous demander d'envoyer une équipe au BCEN. Ils ne nous ont pas informés de cette décision qui est pour nous un tract. » 

Robenson Geffrard source le nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0