Accueil | Nouvelles | Haiti | Trump attaque la Fondation Clinton là où ça fait mal: son bilan mitigé en Haïti

Trump attaque la Fondation Clinton là où ça fait mal: son bilan mitigé en Haïti

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Hillary Clinton

 Le candidat à la présidence pour le parti républicain, Donald Trump, a accusé mardi la Fondation Clinton de ne pas être à la hauteur des promesses qu'elle a faites en vue d’aider à reconstruire Haïti après que le tremblement de terre de 2010 a dévasté le pays.

Et ces attaques - qui arrivent au moment où la fondation fait face à un examen minutieux sur des dons étrangers qu’elle a reçus – font écho en quelque sorte à des plaintes qui ont été émises par les Haïtiens sur le terrain.

« Alors qu’Haïti souffrait, les Clinton et leurs copains empochaient. Bill et les frères d’Hillary ont signé des accords de logement en Haïti, et un autre a été dans le conseil d'une société minière d'or», a déclaré Trump lors d'un discours à Greenville, en Caroline du Nord, mardi soir. «Les donateurs de la Fondation Clinton ont vu les Clinton ouvrir la voie à leurs investissements. »

Le frère de l’ancienne secrétaire d’État, Tony Rodham, était en fait impliqué dans une affaire de mine d'or en Haïti - un scandale qui a attiré l'attention l'année dernière et a fait tiquer les observateurs politiques. Rodham a été présenté au chef de la direction de la société minière VCS lors d'une réunion de la Clinton Global Initiative, selon ce qu’il a déclaré dans une interview l'année dernière.

(CGI, une émanation de la Fondation Clinton qui unit les affaires et les leaders du monde entier, a été fortement critiqué comme un mélange de charité et des intérêts commerciaux.)

Rodham a déclaré qu'il ne participe pas aux réunions de CGI pour satisfaire ses intérêts personnels: «Non, je vais voir de vieux amis. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. »

Trump ne s’est pas arrêté, égratignant le rôle de la fondation dans la création d’emploi après le séisme.

« Dans une affaire, Hillary Clinton a fait fi des règles environnementales et du travail pour aider une société sud-coréenne avec un dossier de violation des droits des travailleurs à mettre en place en Haïti un atelier de pressurage  où les ouvriers sont exploités», a déclaré Trump. « L'installation a généré seulement une fraction des emplois qu'elle a promis et fait face à des rapports de vol de salaire. »

Quoiqu’on ne sait pas à quelles normes environnementales ou de travail Trump se réfère exactement- rendant ainsi ses affirmations invérifiables – ses affirmations sur la création d'emplois morose s’adaptent avec les plaintes émises sur le terrain par de nombreux Haïtiens et des dirigeants des collectivités locales. Le Washington Post a rapporté l'année dernière que :

Les Clinton font face à une réaction croissante que trop peu a été accompli au cours des cinq dernières années et que certains des projets les plus médiatisés qu'ils ont soutenus - y compris un Marriott récemment ouvert, un autre hôtel de luxe et le parc industriel - ont aidé des investisseurs étrangers et les riches élites haïtiennes plus que les pauvres.

... Chaque matin, la foule grossit à l'extérieur de la grande porte d'entrée du parc, qui est gardée par quatre hommes en uniforme kaki armés de fusils de chasse. Ils font la queue, beaucoup tenant un CV dans une enveloppe. La plupart ont déclaré qu'ils ont dû venir tous les jours pendant des mois, en attente d’un emploi qui paie environ 5 dollars par jour.

L'équipe de campagne de Mme Clinton a fustigé ces attaques, pointant du doigt une mauvaise contribution  de 25 000 dollars que la Fondation Donald J. Trump a faite à un groupe politique soutenant le procureur général de la Floride, Pam Bondi. A ce moment-là, le procureur général était en train d'examiner des plaintes contre la « Trump University », une entreprise à but lucratif; le don a été fait quelques jours après que son bureau a annoncé qu'il envisageait une enquête, contre laquelle Bondi s’est finalement opposée.

Les critiques accusent Trump et Bondi d'un pro arrangement de contrepartie, ce qu’ils nient tous les deux.

Le don, qui a violé les restrictions contre le don d'organismes de bienfaisance aux candidats politiques, n'a pas été signalé à l'IRS et a donné lieu à une pénalité.

«Au lieu de draguer les vieilles théories de la conspiration démystifiée, Donald Trump devrait rendre publiques ses déclarations de revenus et dire la vérité sur sa tentative apparemment réussie d’acheter le procureur général de la Floride », a déclaré le porte-parole de Clinton, Glen Caplin, dans un communiqué.

Trump a également critiqué Clinton lors d'un événement de campagne à Greenville, mardi soir pour l'utilisation d'un serveur de messagerie privée au cours de son mandat en tant que secrétaire d'État.

« Elle ne répond pas à la norme minimale pour l'exécution des fonctions publiques. Si elle a postulé pour un emploi de bas niveau au Département d'État aujourd'hui, juste un travail de bas niveau, elle ne pouvait même pas obtenir une habilitation de sécurité en fonction de ce qu'elle a fait », a-t-il dit. «Sa conduite est disqualifiable. »

« Les gens qui n’ont rien à cacher ne cassent pas leurs téléphones avec des marteaux ... ou ne détruisent pas des preuves pour les empêcher d'être archivées publiquement comme l'exige la loi fédérale», a-t-il ajouté.

Source Washington Post

Traduction Patrick SAINT-PRE

nouvelliste


Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0