Accueil | Nouvelles | Internationale | Le scandale des millions en République dominicaine et en Haïti empoisonne maintenant la vie politique au pérou

Le scandale des millions en République dominicaine et en Haïti empoisonne maintenant la vie politique au pérou

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Le scandale de corruption dans  lequel de hautes personnalites politiques dominicaines et haïtienns sont accusées d'implication, empoisonne maintenant la vie politique au Pérou.

Les résultats d'une enquête réalisee par la journaliste dominicaine Nuria Piera revèle que de hauts rsponsables politiques des deux côtés de la frontière auraient reçu des financements et des pots-de vin, de la part du sénateur Felix Bautista, haut cadre du parti de la liberation dominicaine et grand ami du president Leonel Fernández.

Dans cette même enquête Piera avait aussi fait etat du financement de la campagne de l'ancien president Alejandro Toledo au Pérou.

Cette affaire rebondit aujourd'hui avec force dans ce pays après des investigations en profondeur.

La presse péruvienne s'est également mise de la partie et aurait découvert que "l'homme politique  dominicain Felix Bautista accusé d'avoir amassé de facon illicite une fortune colossale, a bien finance la campagne de M. Toledo".

Les dons ont éte faits à travers des entreprises dirigées par M. Bautista et des personalités sous son contrôle, selon des journalists péruviens.

En Haïti, des entreprises dirigées par le sénateur pldiste ont obtenu des contrats jugés suspects pour un montant de près de 400 millions de dollars, dans le cadre des fonds décaissés pour la reconstruction du pays ravagé par un puissant séisme en janvier 2010.

Et suite à ce scandale  qui semble mettre le parti du président Fernández dans une position embarrassante, les autorités de ce pays ont fait croire à leurs homologues haïtiennes qu'un acien colonel dominicain, Pedro Julio Goico Guerrero, proche du parti  revlutionnaire dominicain, tramait de concert avec des personnalités haïtiennes dont Pierre Kanzki, un complot dont l'objectif serait de renverser le président Michel Martelly.

Des déclarations banalisées par la quasi-totalité de la clase politique haïtienne et des secteurs de la socité civile haïtienne qui y voient des objectifs politiciennes, à 1 mois du premier tour de la presidentielle dominicaine fixée au 20 mai.

Un sondage publié mardi par la firme américaine Bendixen y Amandy a attribué 53.5% des intentions de vote au canidat du PRD, Hipólito Mejía, et 43.12% à Danilo Medina du PLD.

Le PRD obtient comme parti,  34.12% et le  PLD 38.8%, selon l'enquête.

AHP



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
4.00