Accueil | Opinion | Au Congrès des laïcs, l’Eglise catholique d’Haïti décrète le grand virage !

Au Congrès des laïcs, l’Eglise catholique d’Haïti décrète le grand virage !

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

À l’initiative de la CEL( Commission épiscopale pour les laïcs) et  l’IHDOSOC ( Institut haïtien doctrine sociale chrétienne ), une institution vielle de 10 années présidée par Mgr Pierre André DUMAS, coordonnée par  Anis  Deiby VALENCIA QUEJADA NICOLAS et le père Jan HANSSENS de la congrégation Cœur Immaculée de Marie (cicm), 200 laïcs, en provenance des 10 diocèses du pays, ont vécu au Collège Marie Anne de Port-au-Prince un événement   sans précèdent dans l’histoire de l’Église d’Haïti : le « CONGRÈS NATIONAL DES LAÏCS ENVOYÉS POUR ÊTRE SEL ET LUMIÈRE SUR LA TERRE » Mt.5. 13-16.                                                                                                                          Sept membres de la hiérarchie de l’Église  d’Haïti y ont participé, dont le Cardinal Chibly LANGLOIS, évêque des Cayes et président de la Conférence épiscopale d’Haïti, le légat du Saint Père, le nonce apostolique Eugène Martin NUGENT, les évêques Pierre André DUMAS des Nippes, Sylvain DUCANGE de l’archevêché métropolitain de Port-au-Prince, Mgr  Antoine PAULO de Port-de-Paix, Launay SATURNÉ de Jacmel  et Quesnel ALPHONSE de Fort Liberté. Sont venus de loin, el Arzobispo  de Santo Domingo, République dominicaine, Francisco OSORIA ACOSTA, primat des évêques d’Amérique, responsable de l’ordinariat militaire de l’armée dominicaine et Francisco NIÑO SUA, évêque de nationalité colombienne, actuel secrétaire général adjoint du CELAM( Conseil épiscopal latino-américain), lesquels se sont relayés pour revivre, faire revivre et actualiser via des conférences magistrales les conquêtes du Concile Vatican II.

 Des prêtres et des religieuses : Firto REGIS, de la congrégation des pères de Sainte-Croix(csc), Gasner JOINT, oblats de Marie Immaculée ( omi), sr Nadige JEAN-CHARLES, fille de la Sagesse(fs), Godefroy MIDY, de l’ordre des Jésuites (sj)  ont planché sur la vocation des laïcs, la nouvelle perception du clergé des laïcs dans l’Eglise, la spiritualité des laïcs, le visage missionnaire du peuple de Dieu, ses droits et devoirs.

Des Intervenants laïcs étaient aussi conviés : l’économiste Kesner PHAREL, la psychologue Lynda D. METAYER, la directrice du JILAP, Mme Jocelyne COLAS NOEL et votre serviteur, professeur Amary Joseph NOEL.

L’animation musicale a été confiée au groupe musical Gérald Chéry et à la professeure Marie Claire CASTHÉLY NOEL. Cette dernière s’est fait   accompagner le premier jour par une brochette de professeurs de son école.  Véritable chantre de l’Eglise d’Haïti, elle a produit et offert plus de 120 chants à la liturgie chrétienne  catholique. Elle dirige  l’Institut la Sève (ILS), école laïque catholique à plusieurs niveaux fonctionnant à Marin, Croix-des-Bouquets, dans la Plaine du Cul-de-Sac.  

L’animation, comprise comme gestion du temps et des interventions, a été  confiée à l’ancien ministre des Sports, de la Jeunesse et de l’Action civique, fervent laïc Jimmy ALBERT, la professeure Marie Claire CASTHÉLY NOËL et l’ingénieur Jean-Lucien LIGONDÉ.

Deux membres de la congrégation d’accueil, les religieuses Marjorie FÉVRIER, directrice du Collège  et Nice-Glyne HYACINTHE, (ssa) ont vécu les 3 jours de congrès  et  l’atmosphère indescriptible de joie et de convivialité des participants.

Le grand virage               

Plus d’un demi siècle, donc, après Vatican II (1962-1965), évènement sans précédent, qui a marqué l’adaptation de L’église et son ouverture au monde moderne et à la culture contemporaine, le catholicisme en Haïti fait peau neuve et décrète « le grand virage ! ». L’autre intrant doctrinal qui a servi de substrat aux enseignements et discours est Aparecida,( ville du Brésil où fut discuté, en mai 2007 par les évêques, et présenté le document qui devait établir le cours de l'Église pour le sous-continent latino-américain).

Le contenu des interventions était d’une cohérence et d’une richesse remarquables. Il était vraiment épatant de sentir et palper, même, l’unité doctrinale qui fait  la force de l’Église catholique sur la planète Terre. Evêques et prêtres évoluant sous des cieux différents ont livré des contenus standards, des messages congruents aux laïcs engagés oeuvrant dans la vigne du Seigneur en Haïti, dans les différents départements. « Le baptême, le sacrement de la foi, fait de ceux qui le reçoivent des membres du peuple de Dieu, et les rend participants de la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ. »  «  Le laïcat vit la globalisation, le consumérisme, la corruption, la déliquescence des mœurs, dans une société où il est plus facile de communiquer avec quelqu’un qui est au Japon ou en Afrique que de parler à celui qui est debout à côté de soi ».  « Il faut apporter une formation au laïcat pour qu’il soit adulte, pour qu’il puisse globaliser l’amour, avoir une conscience claire du bien commun, de la coresponsabilité des leaders et membres de l’Église, de la mission de diriger l’histoire ».  « L'Église est un peuple, le nouveau peuple de Dieu qui a pour chef le Christ. Le clergé est invité à faire plus de place aux laïcs dans toutes les sphères ecclésiales sans confondre les prérogatives. Car, identiques par le baptême, la hiérarchie et le clergé sont différents du laïcat par les rôles. » (cf. Lumen Gentium, Gaudium est Spes, Christifideles laici)

Les intervenants laïcs au congrès n’ont pas marchandé leurs points de vue. La pastorale de l’Eglise se déploie dans un pays  né d’une colonie d’exploitation et non d’une colonie de peuplement. Haïti est  étampée par la division faite système, fomentatrice d’une crise séculaire ininterrompue. Elle est aujourd’hui un pays rendu exsangue par des bilatéralismes, les multilatéralismes déficitaires et les ondes néolibéralistes, facilités dans leur travail de sape par des dirigeants peu enclins à accorder la primauté aux réflexions et expertises des penseurs nationaux qui, au nom de leur ardent patriotisme, leur offrent gratuitement et avec constance des recommandations. Peu de présidents haïtiens ont été de vrais chefs d’État ! Soumis aux ambassades des grands pays du globe, à des moments clés de face, loin de défendre la cause nationale, ils abaissent  les ponts-levis de la forteresse haïtienne   aux envahisseurs, habiles néocolonialistes ou prédateurs de souveraineté…  Pis encore, la plupart sont atteints de boulimie financière ! « Que faire pour que la corruption ne niche pas dans nos cœurs ? » a lancé à l’assemblée la psychologue Lynda D.METAYER. 

Le bilan de l’histoire d’Haïti s’est soldé par le triomphe du « plus grand nombre » et la défaite des « plus capables » (cf. Les théories du Parti Libéral de Boyer Bazelais, et du Parti National 2ème moitié du 19ème siècle). Pour l’une des voix laïques du congrès, celle de l’économiste Kesner PHAREL, l’Église d’Haïti doit inventer (au sens latin du terme : invenire, trouver) le « Smart Church » (L’Eglise intelligente) et le « E- Church ». (Une Eglise qui utilise l’Internet et les technologies de l’information et de la communication [TIC]). Ces recommandations feront leur chemin, car elles sont devenues leitmotiv sur les lèvres des participants pendant toute la durée du congrès. 

Le cardinal LANGLOIS a recouru à un proverbe chinois pour marquer ce nouveau départ de l’Église d’Haïti : « Pour long que soit le chemin à parcourir, il commence toujours par un premier pas ! ». « Ce congrès est le premier pas ! » 

 Monseigneur Pierre André Dumas  a  synthétisé l’essentiel de ce qu’il convient d’appeler la  « révolution tranquille de l’Église catholique d’Haïti en 2017» : L’heure des laïcs a sonné, s’est-il écrié!  Plus d’opposition entre le clergé et le laïcat !”. Nous sommes à l’époque du changement ! « Nous sommes tous entrés dans l’Église par le baptême ! ». Le renouveau de l’Eglise n’est pas possible  sans la présence active des fidèles. Il existe des lieux où nous ne pouvons pas entrer comme clergé. C’est réservé aux laïcs ! L’Eglise doit encourager et aider les laïcs à jouer leur partition dans la société. Les laïcs doivent  investir tous les espaces et laisser la créativité exploser au lieu de se battre toute la journée. Ils doivent chercher à être levain de la pâte, sel et lumière de la terre.

La clôture s’est faite à 4h pm par une messe concélébrée par  une quinzaine  de prêtres, d’évêques et présidée par le nonce apostolique. Les 80 membres de la  grande chorale des Nippes (Miragoâne) ont fait le déplacement pour se produire à la dernière scène du congrès. La nourriture journalière axée sur un menu équilibré et des mets bio de bonne qualité a été fournie par un restaurant dirigé par Mme Marie Carme CINÉAS DUMELFORT de ROBSI HÔTEL, également des Nippes.

On s’est séparé après lecture et signature par un représentant de chaque diocèse du « message général du premier congrès des laïcs d’Haïti ». Les décisions finales rapportées  dans le document sont les suivantes :1o) Mettre sur pied la commission pour les laïcs dans chaque diocèse ;2o) Organiser des minicongrès, du même type, en accord avec les évêques des diocèses 3o) Déployer des efforts pour se former en tant que laïc en étudiant l’enseignement social de l’Eglise 4o) Militer pour plus de dialogue et de collaboration au sein  de l’Eglise entre les responsables, les laïcs et les différents groupes 5o) Apporter notre appui à toute initiative, surtout celles de la société civile , susceptibles d’aider le pays à sortir de la situation difficile dans laquelle il végète.

 Par  Amary Joseph NOEL.

-Laïc convaincu et professeur.

Coordonnateur Général de la Coordination nationale de la société civile haïtienne (CONASCH)

-Coordonnateur général de la confédération des Haïtiens pour la réconciliation (CHAR)

-Encadreur principal du Groupe de réflexion sur la sécurité et la défense nationales (GRSDN)



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0