Accueil | Opinion | Quand la nation comprendra le sens de la vérité

Quand la nation comprendra le sens de la vérité

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Si le mensonge sert à dissimuler, déguiser volontairement la vérité, généralement lorsqu’on présente quelqu’un comme un menteur, un bluffeur, même à circuit fermé, soit la personne qui le présente est une victime, soit qu’elle l’est aussi.

Dans le cas de Rotchild François Junior, ministre de communication de l’administration Martelly-Paul, je pense sans hésitation à la deuxième hypothèse.

Résumé de l’affaire : au cours d’une prestation dans le cadre de la XIIe édition de la Caribbean Festival « CARIFESTA », le président de la République invite son ministre de la communication à le rejoindre sur scène pour ensuite le présenter comme un professionnel du mensonge, un bluffeur impénitent qui ne passe une journée sans mentir à la population. Qui pis est, en se faisant passer pour un journaliste de Caraïbes FM, station privée émettant sur la bande FM à Port-au-Prince, le président et son ministre menteur ont fait une démonstration avec brio et tact. On dirait deux petits poissons dans une mer habituelle nageant pour un public en nostalgie des riffles de « Tibato ».

Toute chose étant égale par ailleurs, peut on quand même se demander, pourquoi Michel Martelly se faisait il passer pour un journaliste de Caraïbes FM et non de la radio Nationale, chef d’État, média d’état? En tout cas.

Pas de doute, Michel Martelly, dans la peau de Sweet Micky, est un arrangeur de foule, il cherche certainement à distraire son peuple, ses votants et ses non-votants. Cependant, avec une telle déclaration, n’est-on pas en droit de se demander, s’il n’essaie pas de détruire toute une catégorie sociale, étant donné qu’il utilise toujours des gens de la classe moyenne dans ses diatribes, comme interface ou du moins, ce sont uniquement eux qui sont prêts à tout faire pour garder leur siège à l’encontre de toutes valeurs familiales, religieuses et idéologiques ?

En octobre 2011, ne voulant pas répondre à une question d'un journaliste de Scoop FM, Germain Étienne, le président a menacé ce dernier de lui prendre aux mains s'il insiste.

Janvier 2012, à la Citadelle Laferrière, le président Martelly a humilié son ministre de la culture d'alors, Mario Dupuy, fraîchement converti de Lavalas à tèt kale, dans une scène retransmise sur les télévisions, en lui traitant d'incompétent entre autres. 

Juin 2014, le président a conseillé à Germain Étienne, journaliste de Scoop FM,  de louer une maison et dormir sur le même lit avec lui, sur ce lit conjugal il serait en mesure de lui poser toutes sortes de questions. 

Où est passé le changement ?

Au premier trimestre de 2013, les déclarations du président et celui de son ministre du commerce et de l’industrie, Wilson Laleau concernant la création de 400,000 emplois  en deux ans, ont créé tout un branle-bas dans la presse et dans la société. D’après l’économiste Camille Charlmers, principal dirigeant de la Plateforme haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA), le nombre d’emplois créé réellement ne dépasserait pas un maximum 5000, pour cette même période. Le journaliste vedette de la radio vision 2000, Valery Numa, dit encore et toujours être en attente, de la part du ministre Laleau, les documentations des emplois créés.

Il ne manque pas de promesse non tenue par le premier citoyen de la nation, en campagne électorale de 2010, le candidat Martelly avait promis une université dans chaque département or depuis son accession aux commandes du pays, pas même une n’a été construite sur toute l’étendue du territoire. De la saine gestion des biens de l’état, avec Martelly au pouvoir, plus d’un se demande si son régime n’est pas le plus corrompu depuis les dernières décennies. Et si nous n’étions pas un peuple stochastique, ne nous devrions pas demander des explications sur les véhicules (Terios) devant composer les cortèges présidentiels et gouvernementaux, de la documentation des 1,2 millions nouveaux enfants scolarisés grâce au programme scolaire  universel gratuit et obligatoire (PSUGO) ?

« Ces gens vont à l’école pour apprendre à mentir » conclut-il. De celui qui ne rate aucune occasion, depuis sa campagne électorale, pour critiquer les intellectuels du pays, des femmes et des hommes qui au prix de grandes difficultés socioéconomiques ont pu tailler une place de choix dans la société, ce n’est pas étonnant. Si la vie est une école où l’on apprend à ne plus commettre les erreurs du passé, près de 5 ans depuis qu’on est sur ce banc, nous espérons être capable de choisir ceux qui ont fait le choix de l’école et dire la vérité

De ce côté, le changement est bien réel.

Herwil Gaspard

Directeur exécutif

Couleurs d’Haïti à Montréal

[email protected]

 

1  http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/115425/Dans-quels-secteurs-ont-ete-crees-les-400-000-emplois




Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0