Accueil | Opinion | Un autre 12 janvier nous prend par surprise

Un autre 12 janvier nous prend par surprise

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image Frantz Duval Rédacteur en Chef du Nouvelliste

Les vœux pour la nouvelle année s’achèvent à peine que déjà il nous faut penser à nos chers disparus. Jeudi, pour la septième fois nous allons commémorer le séisme du 12 janvier 2010.

Chacun prendra jeudi le temps de penser à où il était ce jour-là. Chacun déroulera le film de sa vie de ce mardi-là. Les souvenirs du saisissement, des peurs, des pleurs et du deuil nous assailliront.

Tenaces, reviendront les images des destructions, de nos imprudences, des manques et des faiblesses de nos constructions et de l’organisation bancale des secours. 

Et si on a le temps, on se demandera, dans un éclair de lucidité, ce qui a changé en sept ans. Avons-nous mieux reconstruit depuis le séisme ? Sommes-nous mieux préparés pour la prochaine fois ?

Le Bureau de Communication de la Primature, dans une note rendue publique le 9 janvier, « informe que par arrêté en date du 6 janvier 2017, la date du 12 janvier de chaque année est désormais déclarée : «Journée nationale de réflexion et de sensibilisation sur la vulnérabilité d’Haïti face aux risques et désastres».

Par effet de cette décision, le jeudi 12 janvier 2017, le drapeau national sera mis en berne, les discothèques et autres établissements assimilés resteront fermés, et les stations de radio et de télévision sont invitées à programmer des émissions et de la musique de circonstance.

Dans la note « Le gouvernement de la République invite tous les secteurs à réfléchir sur la fragilité du pays face aux catastrophes naturelles et à œuvrer chacun en ce qui le concerne à réduire cette vulnérabilité qui a tant endeuillé nos familles. »

Doit-on remercier le gouvernement pour cette attention tardive ? Pour ce reflexe commémoratif ?

Le 5 janvier 2011, le 12 janvier a été déclaré « Jour national du souvenir et du recueillement » par le gouvernement du président René Préval. Certaines années, les gouvernements en place n’ont su que faire du 12 janvier. 

Cette fois, on change l’appellation. 

On ne parle plus du mémorial de Morne St-Christophe toujours en chantier...

Rendez-vous est donné pour « une cérémonie œcuménique qui aura lieu sur la cour du Palais national, le jeudi 12 janvier 2017 à 10 h a.m., en hommage aux victimes du terrible séisme qui endeuilla la nation haïtienne sept ans plus tôt », invite la Présidence de son côté.

Ah ce cher palais qui nous rappelle si bien combien nous n’avons pas, en tant que pays, progressé depuis 2010 pour sortir des décombres!

Le 12 janvier, cette année encore, sera notre moment. Chacun en son for intérieur. Pour penser aux nôtres, pour panser nos douleurs inextinguibles, pour dépasser nos peurs et recharger nos batteries. Comme le 12 janvier 2010, chacun sera seul dans le souvenir de ses malheurs. Dans le meilleur des cas avec les siens. Mais encore une fois, le pays ne fera pas un. Le 12 janvier nous retombe dessus comme une immense surprise. Sept ans plus tard.

Frantz Duval Edito du Nouvelliste



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
3.00