Accueil | Tele Caraibes 22 | Forum | L’intégration des jeunes en Haïti : de jeunes voix parlent

L’intégration des jeunes en Haïti : de jeunes voix parlent

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

« Comment réaliser l'intégration des jeunes dans une société qui perd de l'espoir ? ». Tel est le sujet de l’émission Forum du samedi 21 octobre autour duquel ont été invités les jeunes Carmel Dory Barbot, Charlot Jacquelin Junior et Carl Henry Petit Frère. Question de débattre des difficultés d’émancipation des jeunes, de leur place dans la société, de leur avenir qui s’assombrit de plus en plus dans un pays en proie aux graves problèmes sociaux, au chômage, à l’insécurité, au fléau de la corruption... 

Carl Henry Petit Frère a pris le soin d’établir les différentes catégories de jeunes en Haïti selon la perception et les représentations sociales. Il n’en demeure pas moins que cette stratification reflète des préjugés, des discriminations dont des jeunes sont parfois l’objet, à en croire l’intervenant. Nos jeunes ne jouissent pas tous des mêmes avantages, des mêmes privilèges. D’où leur intégration se fait différemment, souligne Charlot Jacquelin Junior.     

Loin de toute vision défaitiste, Carmel Dory Barbot invite elle les jeunes à prendre leur vie en main, à croire en leurs rêves, en leur capacité de résilience. Pour elle, le rêve est la plus grande richesse que l’on puisse avoir quelle que soit son origine sociale. Là où il n’y a rien, il y a beaucoup d’opportunités. C’est une grande opportunité que le pays ait cette population de jeunes, estime-t-elle.  

Carl Henry Petit Frère et Charlot Jacquelin Junior ne semblent pas abonder dans le même sens qu’elle. Carl Henry Petit Frère croit au contraire que des situations difficiles peuvent tuer des rêves. Tout le monde n’a pas la capacité de transcender, de triompher des problèmes sociaux ou des traumatismes psychiques. L’essentiel est que l’Etat assume sa responsabilité, à travers des politiques publiques d’encadrement, de promotion, d’intégration sociale de la jeunesse. 

Dans un pays où même les diplômes ne suffisent pas à faire décrocher un emploi, comment peut-on s’empêcher d’être frustré, pessimiste ? pourrait-on se demander. Carl Henry Petit Frère se refuse lui à toute résignation. Il en appelle à une solidarité en vue d’une rébellion contre le statu quo. Mais de quelle rébellion s’agit-il ? Notre jeunesse y est-elle prête ?



Audionow:
Etats Unis: 641.552.5200 T-Mobile/MetroPCS: 360.398.4333 Canada: 438.795.4395 514.900.6012 Bresil 021 40 42 11 31 France: 01.90.14.14.75 Republique Dominicaine 849.936.7140 Mexique 08.99.27.46.700
Studio: 718) 355-9853 / (718) 303-2551 / (509) 2813-9450 / (509) 2813-9452 / (509) 2813-9456 Adresse: 45, Rue Chavannes Port au Prince, Haiti
Email: radiocaraibesfm<at>yahoo.fr
Tél: (509)4300-4300 / 3701-4300
WhatsApp: (509) 3701-4300

-->
Notes
Pas de note pour cet article
Estimez cet article
0